Peuplement et occupation des sols dans la région de Neufchâteau des origines à la fin du XIIIème siècle

par Guy Hilaire

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Michel Bur.

Soutenue en 2005

à Nancy 2 .


  • Résumé

    La région néocastrienne, zone frontière et stratégique, est formée des plateaux meusien et mosellan, du Saintois et de deux cuestas. Du Néolithique à la Tène, des clairières agricoles apparaissent dans les vallées et sur le plateau meusien. Au IIème siècle avant J. C. , les Leuques se replient sur les hauteurs. A l'époque romaine, de nombreuses villae naissent au pied des cuestas. Du VIIème au IXème siècle, la toponymie témoigne d'une importante vague de peuplement dans le Saintois et dans la plupart des vallées du plateau mosellan. Grâce aux actions conjuguées des seigneuries châtelaines et monastiques, une profonde mutation du paysage se produit durant la forte croissance des années 1150-1260 : recul de la forêt dans tous les finages, construction de moulins, érection de granges sur la partie supérieure des plateaux, extension des labours, des vignes et des pacages. La hausse de la production contribue à l'essor des villes de Châtenois et de Neufchâteau qui dominent successivement la région.

  • Titre traduit

    Peopling and inhabitation in the Neufchâteau region from its origins to the thirteenth century


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    The Neufchâteau region, a strategic frontier zone, is made up of the Meuse and the Moselle plateaus, the Santois and two cuestas. From the Neolithic to the Tène period, agricultural clearings appeared in the valleys and on the Meuse plateau. In the second century B. C. , the Leuques withdrew to the heights. During the Roman period, many villae were founded at the foot of the cuestas. From the seventh to the ninth century, the toponymy reflects a major peopling in the Santois and in most of the valleys of the Moselle plateau. Thanks to the combined actions of the seigniorial and monastic domains, a significant transformation of the landscape took place during the strong growth between 1150 and 1260 : forest limits were pushed back on all community grounds, windmills were built, barns were erected on the upper part of the plateau, ploughlands, vineyards and pastures were expanded. The increase in production contributed to the rapid development of the cities of Châtenois and Neufchâteau, which alternately dominated the region.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (442, 136 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 34-53

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la Documentation et de l'Edition. Bibliothèque universitaire Lettres et sciences humaines.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : LN 005/01
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.