Interactions lumière-tissu dans le diagnostic et le traitement du cancer de la vessie

par Sami El Khatib

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Jean-Louis Merlin.

Soutenue en 2005

à Nancy 1 , en partenariat avec Université de Nancy I. Faculté de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    La thérapie photodynamique (PDT) est une modalité de traitement qui résulte de l'interaction de la lumière avec le photosensibilisant en présence d'oxygène. Le but ultime de la PDT est de détruire la tumeur avec le moindre dommage pour les tissus normaux adjacents. L'optimisation des paramètres du traitement permet d'obtenir un effet thérapeutique satisfaisant. L'instillation intravésicale de l'hexylester d'acide aminolévulinique (hALA) à 8 et 16mM chez le rat entraîne la synthèse transitoire de la PpIX au niveau de l'épithélium normal et tumoral avec une concentration et une intensité de fluorescence comparables, deux et trois heures après la fin d'une heure d'instillation d'hALA. L'irradiation de la vessie à 630 nm (100mW/cm2) entraîne la destruction de la tumeur sans altérer la paroi et l'épithélium adjacents à 8mM et 20 J/cm2. Par contre, à 16mM, la tumeur persiste alors que la paroi est complètement détruite avec les mêmes conditions d'irradiation. Le photoblanchiment deux fois plus rapide de la PpIX à 16mM comparée à 8mM ainsi que la distribution diffuse de la PpIX dans le cytoplasme à 16mM comparée à une diffusion focale à 8mM peuvent expliquer la disparité des réponses au traitement par PDT entre les deux concentrations. Cell viZioTM est un instrument de microscopie confocale fibrée destiné à l'imagerie non invasive in situ et in vivo grâce à sa fibre optique miniaturisée compatible à l'endoscopie. L'examen de la vessie saine après instillation intravésicale de la Rhodamine 123 (100µM, 30 min), permet de visualiser les trois types de cellules de l'épithélium transitionnel du rat (superficielles, intermédiaires et basales). Par contre, les cellules tumorales (AY27) ne peuvent pas être individualisées. Mais, du à la saturation du signal de fluorescence, la tumeur apparait comme un spot de fluorescence intense entourée par des petites cellules inflammatoires moins fluorescentes. Cette technique permet de différencier l'épithélium normal de l'épithélium tumoral. Un modèle de tumeur vésicale idéal doit produire une tumeur unique, entourée d'un épithélium normal, de localisation et de stade prédictifs. La destruction focale de l'épithélium suivie de l'application globale ou focale de cellules tumorales entraîne le développement de tumeurs intraépithéliales entourées d'un épithélium normal, mais elles sont recouvertes par 1 à 3 couches de cellules normales.

  • Titre traduit

    Tissue-light interactions in the diagnosis and treatment of bladder cancer


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (163 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 250 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Vandoeuvre-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Santé - Médecine.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T/NCY/2005/EL KHATIB
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2016-002095
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.