Influence des facteurs génétiques et du stress oxydatif sur les variations du baroréflexe chez les sujets sains et les patients hypertendus

par Olivier Ormezzano

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Serge Briançon.

Soutenue en 2005

à Nancy 1 , en partenariat avec Université de Nancy I. Faculté de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    Chez 120 sujets sains et 163 hypertendus jamais traités, les inter-relations entre la sensibilité du baroréflexe, le stress oxydatif (isoprostanes urinaires) et 17 polymorphismes de gènes participant au système cardiovasculaire, ont été étudiées. La sensibilité du baroréflexe est en partie génétiquement déterminée, ainsi le polymorphisme C+1222T du gène du récepteur A à l'endothéline a été retrouvé associé au baroréflexe de façon indépendante de la pression artérielle. Le niveau de stress oxydatif n'a pas été retrouvé augmenté chez les patients présentant une hypertension artérielle essentielle par rapport aux normotendus. Dans ces deux groupes de patients, la sensibilité du baroréflexe n'est pas liée au niveau de stress oxydatif. Le stress oxydatif semble être influencé par certains gènes du système rénine angiotensine et en particulier a été retrouvé lié avec le polymorphisme AGTR1/A-153G du gène du récepteur I à l'angiotensine Il.

  • Titre traduit

    Relationships between genetic variants, oxidative stress and baroreflex sensitivity among healthy subjects and hypertensive patients


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 94 f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 130 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?