Etude cinétique de l'instabilité Raman en plasma inhomogène par simulation numérique Vlasov semi-lagrangienne

par Michel Albrecht-Marc

Thèse de doctorat en Physique des plasmas

Sous la direction de Alain Ghizzo.


  • Résumé

    Dans le cadre de la fusion inertielle, cette thèse porte sur la simulation numérique de la diffusion Raman par mélange optique. Nous avons utilisé un code Vlasov-Maxwell semi-lagrangien permettant une description très fine des effets mis en jeu dans ce type de plasma (caractéristiques des futures machines LMJ et NIF). Nous avons mis en évidence, en profil homogène et inhomogène, l'effet de l'amplification convective de l'onde sonde, qui induit une situation de turbulence faible. Elle est associée à des décalages en pulsation et vecteur d'onde des modes diffusés, suite aux effets cinétiques. Ceci constitue une phase préparatoire du plasma. Par ailleurs, tant la diffusion Raman avant pour des plasmas longs ou la diffusion Brillouin due aux ions ont été prises en compte. Nous pouvons ainsi, dans diverses conditions, mettre en évidence des modes KEEN à basse fréquence (inférieure à la pulsation plasma) apparaissant par couplage paramétrique avec des ondes déjà présentes dans le plasma.

  • Titre traduit

    Kinetic study of Raman instability in inhomogeneous plasma through semi-lagrangian Vlasov numerical simulations


  • Résumé

    In the field of ICF, this thesis is about the numerical simulation of Raman instability through optical mixing. We used a semi-lagrangian Vlasov-Maxwell code allowing a fine description in phase space of the effects this type of plasma exhibits (likely to occur in future machines LMJ and NIF). We showed, both in homogeneous and inhomogeneous profiles, the effect of the convectively amplified probe wave, inducing weak turbulence in the plasma. It is associated with a nonlinear shift in frequency and wavevector of scattered modes, due to kinetic effects. This is preparing the plasma. Moreover, both forward Raman or Brillouin scatterings were taken into account. Therefore, we have been able to detect in various conditions low frequency (below the plasma frequency) electronic modes (KEEN) appearing through parametric coupling with other waves already in the plasma.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (193 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 189-193

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation et de l'Edition - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SC N2005 125
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.