Contribution à la théorie des entiers friables

par Bruno Martin

Thèse de doctorat en Mathématiques

Sous la direction de Gérald Tenenbaum.

Soutenue en 2005

à Nancy 1 , en partenariat avec Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques (autre partenaire) .


  • Résumé

    Un entier naturel est dit y-friable lorsque son plus grand facteur premier n'excède pas y. Ce travail est consacré à l'étude des entiers friables dans le cadre de la théorie analytique et probabiliste des nombres. La première partie est dévolue à un problème posé par Davenport en 1937, qui consiste à déterminer les conditions de validité de diverses généralisations de son développement de la fonction sinus en série de parties fractionnaires. Ces généralisations peuvent être décrites par un couple de fonctions arithmétiques, liées par la relation de convolution f = g * 1. Nous traitons le cas où g est la fonction de Piltz d'ordre z Є C. La deuxième partie est consacrée à l'étude du comportement asymptotique de la constante optimale dans une version friable de l'inégalité de Turán-Kubilius. Précisant des résultats récents de La Bretèche et Tenenbaum, nous généralisons au cas friable une formule asymptotique de la variance d'une fonction arithmétique additive, établie par Hildebrand en 1983.

  • Titre traduit

    Contribution to friable integers theory


  • Résumé

    Call integer y friable if its largest prime factor does not exceed y. We study friable integers in the context of analytic and probabilistic number theory. We first address a problem initiated by Davenport in 1937, and explore conditions of validity for various generalizations of his expansion of the sine function as series of fractional part. These generalizations are described by a pair of functions, satisfaiying the convolution formula f = g * 1. We treat the case when g is the Piltz function of order z Є C. In a second part, we investigate the asymptotic behaviour of the optimal constant in a friable version of the Turán-Kubilius inequality. Elaborating on recent results of La Bretèche et Tenenbaum, we generalize an asymptotic formula for the variance of an arithmetic additive function established by Hildebrand en 1983.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (109 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. en fin de chapitres

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine (Villers-lès-Nancy, Meurthe-et-Moselle). Direction de la Documentation - BU Sciences et Techniques.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : SC N2005 16

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2005NAN10016
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.