Les fils de Dickens : filiation et focalisation dans cinq adaptations cinématographiques des romans de Charles Dickens

par Luc Bouvard

Thèse de doctorat en Langues, littératures anglaises et anglo-saxonnes

Sous la direction de Yves Carlet.

Soutenue en 2005

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Le personnage du jeune garçon, orphelin de père et de mère, est central dans la fiction de Charles Dickens. Issu de la Révolution Industrielle, les textes dickensiens semblaient réfracter la problématique de la quête oedipienne, que l'on retrouve à d'autres périodes où la fonction paternelle est mise à mal. Cela semble être le cas pour deux moments particuliers du XXe siècle, où les adaptations cinématographiques de ses œuvres furent nombreuses : la Grande Crise des années 30 aux Etats-Unis et l'immédiate après-guerre britannique. Par une mise en parallèle des trois périodes de production et de réception (ère victorienne, années 30 américaines, années 45 britanniques), ce travail vise à inventorier des causes communes à cet intérêt pour Dickens. Si la problématique sociétale semble avoir trouvé une résonance particulière dans les romans à tendance autobiographiques de l'auteur victorien et dans le destin de leurs protagonistes, le cinéma lui fait également écho. En effet, puisque le cinéma se veut le digne héritier du roman victorien, il semble que se joue une tierce filiation dans l'adaptation filmique d'un roman dickensien. Qu'en est-il des cinq adaptations du corpus ? Jouent-elles la carte de la fidélité ou bien sont-elles de belles infidèles ? Qu'en est-il de la filiation dans ces œuvres filmiques ? Offrent-elles une réfraction de l'époque contemporaine ? Entre la filiation et la focalisation, l'un des pôles vise la transmission, la répétition et l'autre révèle le point de vue, la différence. De quelle manière le cinéma adapte-t-il cette problématique ? Ce travail tente d'offrir des réponses à ces questions.

  • Titre traduit

    Dickens's children : inheritance and point of view in five screen adaptations of three novels by Charles Dickens


  • Résumé

    The young orphan boy is a central character in Charles Dickens's fictions. The Dickensian texts, as an expression of the times of the Industrial Revolution seem to reflect the protagonists' oedipal quest, which is found in other times when the paternal function is under strain. Indeed, this also seems to be the case during two specific periods of time in the twentieth century, when screen adaptations of his works were numerous: the American Great Depression and the immediate post World War II period in Britain. By comparing three periods of the production and the reception of works (the Victorian era, the New Deal in the United States, and the post World War II Labour Government in Britain), this study aims at investigating the common grounds for a particular taste in Dickens's novels. If social problems are reflected in the individual destiny of Dickens's protagonists, cinema is also included in this sense. Since the cinema is the real inheritor of the Victorian novel, there seems to be a third relationship in the film adaptations of Dickens's novels. Are the adaptations in this study true to their sources? Or have they reached some sort of autonomy? Do they reflect their own production times? Concerning inheritance or a point of view at the time of their production, there is transmission and repetition, but differences are also revealed. In which ways do the films in question adapt these specific points? This study is an attempt to find suitable answers to these questions.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (940 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 893-905, filmographie p. 906-914. Notes bibliographiques. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2005.MON-62
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.