La recension epsilon du Roman d'Alexandre, traduction et commentaire : L'écriture infinie, ou le " roman " d'un mythe

par Christine Sempéré

Thèse de doctorat en Études grecques

Sous la direction de Bernard Schouler.

Soutenue en 2005

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    Cette thèse propose une traduction, annotée et qui se veut fidèle à l'esprit du texte, ainsi qu'un commentaire de la recension epsilon du Roman d'Alexandre, œuvre d'un chrétien anonyme du VIIIe siècle. La première partie situe le texte dans l'histoire du Roman d'Alexandre, depuis ses origines, au IIIe siècle de notre ère, jusqu'à ses prolongements modernes en langue grecque : il apparaît que cette oeuvre est la plus intertextuelle des versions grecques, insérant en particulier des traditions vétéro et néotestamentaires, ainsi qu'une apocalypse d'origine syriaque. La deuxième partie étudie les spécificités de la recension epsilon, à travers le caractère composite de sa langue d'abord, et montre comment l'œuvre protéiforme qu'est le Roman d'Alexandre s'est adaptée ici au contexte politique et religieux de Byzance. La troisième partie est une étude littéraire, qui met en évidence la façon dont le texte d'epsilon, participant de différents genres littéraires, transforme Alexandre en une figure qui, au-delà même du héros national, devient le prototype d'une expérience humaine que la mort seule peut arrêter. Le personnage du roi de Macédoine acquiert alors une dimension universelle, tant par son souci de prendre place dans une lignée, que par la diversité des pays et des merveilles qu'il a vues, la fin ultime de sa quête étant identitaire : par l'incursion dans l'au-delà du monde connu, c'est le mystère de soi au monde qu'il s'agit de découvrir. L'exemple de la recension epsilon illustre ainsi comment, à partir des données historiques mais surtout de l'imaginaire d'une société qui se cherche des héros, s'opère le passage de la biographie légendaire au mythe d'Alexandre.

  • Titre traduit

    The Epsilon Recension of the Alexander Romance, translation and commentary : The never-ending writing, or the romance of a " myth "


  • Résumé

    This thesis proposes a translation which is annotated and meant to be faithful to the spirit of the text, as well as a commentary of the Epsilon Recension written by an anonymous Christian in the eighth century. The first part places the text in the history of the Alexander Romance from the start, up to the third century A. D. , as far as its up-to-date developments in the Greek language : it seems that this writing is the most intertextual of the Greek accounts, including in particular traditions from the Old and New Testaments, as well as an apocalypse of Syriac origin. The second part focuses on the features of the Epsilon Recension first through the composite character of its language and shows how the protean work of the Alexander Romance adjusted itself to the political and religious backgrounds of Byzantium. The third part is a literary study which points out the way the Epsilon text, partaking of different literary genres, changes Alexander into a figure who, more than a national hero, becomes the prototype of human experience that only death can stop. The character of the king of Macedonia then gets a universal dimension, so anxious was he to be part of a lineage, as through the variety of countries and wonders he saw, the ultimate aim being the quest for identity : with an incursion into the unknown world, it is the mystery of the self to the world which is meant to be discovered. So, the example of the Epsilon Recension shows how, from historic data, but above all from the imaginings of a society which wants heroes, the change from a legendary biography to the myth of Alexander occurs.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (429 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 387-404. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2005.MON-50
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.