L' obéissance chez les catholiques anglais : la controverse sur l'archiprêtre (1598-1603) ou la naissance d'un catholicisme spécifiquement anglais

par Sandra Jusdado-Mollmann

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de Luc Borot.

Soutenue en 2005

à Montpellier 3 .


  • Résumé

    L'obéissance ecclésiastique et politique est le thème central de la "Controverse sur l'Archiprêtre ". De 1598 à 1603, cette polémique divise le clergé missionnaire élisabéthain en deux factions ennemies : celle de l'archiprêtre et des Jésuites d'une part, et celle de quelques prêtres séculiers connus sous le nom d'" Appelants ", d'autre part. L'objet de cette thèse est de démontrer que cette controverse apparemment mineure a contribué à transformer le catholicisme en Angleterre en un catholicisme spécifiquement anglais. La notion de conscience individuelle, fondamentale dans la controverse, participe de cette évolution. Rappelons que celle des Catholiques anglais doit composer avec deux instances de pouvoir aussi antagonistes qu'intransigeantes. La controverse est l'occasion pour les polémistes des deux camps d'élaborer leurs propres théories sur la relation entre le souverain et ses sujets. Mais pour corroborer l'hypothèse de départ, il faut également replacer la controverse dans le contexte géopolitique et idéologique dans lequel elle s'insère. De ce point de vue, les relations que l'Angleterre et les polémistes entretiennent avec Rome, l'Espagne, mais également avec la France, éclairent la controverse d'un nouveau jour. Si elles remettent tout d'abord en question la notion d'insularité britannique, elles finissent par générer un catholicisme marqué du sceau de la conjoncture politique-religieuse anglaise.

  • Titre traduit

    Obedience and Elizabethan Catholics : the Archiprest Controversy (1598-1603) or the Advent of a typically English form of Catholicism


  • Résumé

    This issue of political and ecclesiastical obedience was the central bone of contention during the Archpriest Controversy, the polemic that divided the English recusant missionary clergy — the Archpriest and the Jesuits on the one hand, and a few secular priests known as " Appellants ", on the other — from 1598 to 1603. I have endeavoured to demonstrate that this seemingly minor controversy contributed to mould a typically English form of Catholicism. This analysis involves a discussion of the import — and importance — of individual conscience faced with two mutually exclusive and equally demanding authorities : the pope's and Elizabeth's. The polemicists on each side developed their own political theories and either departed from the past or clung to it : innovative and traditional views on the relation between the sovereign and her subjects coexisted. An analysis of the geopolitical and ideological context of the controversy has proved revealing. England's — and the polemicists' — diplomatic relations with Rome and Spain, of course, but with France as well, shed a new light on the very nature of the controversy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (754 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie p. 700-731. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TL 2005.MON-06
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.