Oestrogènes, aromatase et cancer épithélial de l'ovaire

par Séverine Cunat

Thèse de doctorat en Sciences chimiques et biologiques pour la santé. Biologie cellulaire

Sous la direction de Pascal Pujol.

Soutenue en 2005

à Montpellier 1 , en partenariat avec Université de Montpellier I. Faculté de médecine (autre partenaire) .


  • Résumé

    LES MECANISMES MOLECULAIRES ET CELLULAIRES DE LA CANCEROGENESE OVARIENNE SONT MAL CONNUS. DE RECENTES DONNEES EXPERIMENTALES ET CLINIQUES SOULIGNENT CEPENDANT LE ROLE PROMOTEUR DES OESTROGENES DANS LA PROGRESSION TUMORALE OVARIENNE. UNE EXPRESSION DIFFERENTIELLE DES RE ALPHA ET BETA AU COURS DE LA CARCINOGENESE OVARIENNE A ETE RAPPORTEE ET DE NOMBREUSES PROTEINES INDUITES PAR LES OESTROGENES CARACTERISEES. NOTRE ETUDE PORTE SUR L'EXPRESSION DE L'AROMATASE CYTOCHROME P450 (CYP19) DANS LES CULTURES CELLULAIRES ET LES TISSUS NORMAUX ET CANCEREUX DE L'OVAIRE. LA PCR QUANTITATIVE EN TEMPS REEL MONTRE UNE EXPRESSION DE L'ARNm DE L'AROMATASE DANS LES CULTURES PRIMAIRES DE CELLULES EPITHELIALES HUMAINES (HOSE) ET DANS CERTAINES LIGNEES DE CANCERS EPITHELIAUX. L'EXPRESSION DE L'AROMATASE EST PLUS ELEVEE DANS LES OVAIRES NORMAUX ET LES KYSTES QUE DANS LES CANCERS (P < 0,0001). LA MICRODISSECTION LASER ET L'ANALYSE PAR IMMUNOHISTOCHIMIE D'OVAIRES NORMAUX EN POSTMENOPAUSE REVELENT UNE EXPRESSION PREDOMINANTE DE L'AROMATASE DANS LE COMPARTIMENT EPITHELIAL COMPARE AU COMPARTIMENT STROMAL. UNE CORRELATION INVERSE ENTRE AROMATASE ET REALPHA EST MISE EN EVIDENCE DANS LES TISSUS OVARIENS (P < 0,001, r = -0,34). AUCUNE DIFFERENCE SIGNIFICATIVE D'EXPRESSION DE L'AROMATASE N'EST OBSERVEE DANS LE GROUPE CANCER EN FONCTION DE L'HISTOTYPE, DU GRADE, DU STADE OU DE LA SURVIE. L'ACTIVITE AROMATASE ET LA PROLIFERATION DE LIGNEES CELLULAIRES DE CANCERS EPITHELIAUX DE L'OVAIRE (OEC) ET LES EFFETS DES INHIBITEURS DE L'AROMATASE (IA) DE TROISIEME GENERATION ONT ETE ETUDIES. LE LETROZOLE ET L'EXEMESTANE INHIBENT COMPLETEMENT L'ACTIVITE AROMATASE DANS LES LIGNEES CELLUAIRES BG1 ET PE014. CES IA ONT UN EFFET ANTIPROLIFERATIF SUR LA LIGNEE BG1, CO-EXPRIMANT L'AROMATASE ET LE REALPHA. EN CONCLUSION, L'EXPRESSION DE L'AROMATASE EST RETROUVEE DANS LES TISSUS NORMAUX EPITHELIAUX DE L'OVAIRE AINSI QUE DANS CERTAINES CELLULES OU TISSUS EPITHELIAUX DE CANCER DE L'OVAIRE. A LA LUMIERE DE CES DONNEES, LES QUESTIONS DE LA SENSIBILITE AUX OESTROGENES ET DES BENEFICES POTENTIELS DES NOUVELLES THERAPEUTIQUES HORMONALES PEUVENT ETRE RE-ENVISAGEES DANS UN SOUS-GROUPE D'OEC.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 144 f.
  • Annexes : Bibliogr. f. 108-138

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Médecine-Unité pédagogique médicale.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2005.MON-2
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Bibliothèque Universitaire Historique de Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TU 2005.MON-2
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6637
  • Bibliothèque : Centre Technique du Livre de l'Enseignement supérieur (Marne-la-Vallée, Seine-et-Marne).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TH2016-001875
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.