Evaluation d'antipaludiques naturels et de synthèse sur plasmodium falciparum et induction de résistance à la pyriméthamine

par Antoine Hocquette

Thèse de doctorat en Microbiologie et maladies transmissibles. Parasitologie

Sous la direction de Alexis Valentin.


  • Résumé

    Ce travail porte sur plasmodium falciparum et se scinde en deux axes de recherche : nous avons d'abord évalué l'activité antipaludique de divers extrait et de molécules d'origines naturelles et de synthèse. Les extraits et les molécules naturelles proviennent de plantes africaines et vénézuéliennes utilisées par les tradipraticiens dans le traitement du paludisme. Les activités antiplasmodiales les plus intéressantes ont été trouvées avec l'acnistine L (Cl50=1,85 +- 0,55µM) pour les molécules d'origine vénézuéliennes avec l'acide ellagique (0,26 +- 0,03µM) pour les molécules d'origine africaine. Les molécules de synthèse proviennent d'un programme d'analyse et de pharmacomodulation de diaza-analogues du phénanthrène, la molécule la plus efficace est la molécule 2(4-chloro3(2-chloroéthyl)-2-méthyl, N10-méthyl-1,10phénanthroline) avec une Cl50 de 0,02+-0,02µM. Etc.

  • Titre traduit

    Evaluation of antiamarial effects of synthetic and natural compounds on plasmodium falciparum and induction of pyrimethamine resistance


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 214 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f 200-214

Où se trouve cette thèse ?