Phylogénie moléculaire et morphologique des Pimplinae (Hymenoptera, Ichneumonidae) parasites d'araignées : scénarios évolutifs du mode de parasitisme

par Jacques Dubois

Thèse de doctorat en Entomologie

Sous la direction de Claire Villemant et de Ian David Gauld.

Les rapporteurs étaient Jean-Yves Rasplus, John Wenzel, Guillaume Lecointre.


  • Résumé

    Les Pimplinae sont une des sous-familles d’Ichneumonidae dont les modalités de relation hôtes-parasitoïdes sont les plus diversifiées et dont la biologie est parmi les mieux connues. Des hypothèses phylogénétiques ayant déjà été établies sur des bases morphologiques pour la sous-famille, nous avons (1) confirmé ces hypothèses à l’échelle générique à partir de données moléculaires originales basées sur l‘étude des ADNr 28S,16S et du CO1; (2) approfondi les relations de parenté au sein du groupe de genres Polysphincta ; (3) établi des hypothèses sur l’évolution du parasitisme au sein du groupe. Une phylogénie morphologique robuste du groupe de genres Polysphincta (parasitoïdes d’araignées) a permis de délimiter 21 genres dont trois nouveaux. L’inclusion dans la matrice de caractères biologiques a permis de retracer l’histoire évolutive du groupe à travers l’évolution du mode de parasitisme et d’autres traits comportementaux liés à la larve et à son cocon.

  • Titre traduit

    Molecular and morphological phylogeny of spider's parasites within Pimplinae (Hymenoptera, Ichneumonidae) : evolutionary scenarios of parasitism


  • Résumé

    Pimplinae are the subfamily whose parasitism patterns are the most diversified and biology one of the best known within the Ichneumonidae. Hypotheses on Pimplinae phylogeny being already established from morphological data, this work aimed at (1) supplying original molecular data, based on 28S and 16S rDNAs and CO1 analyses, in order to test the morphological hypotheses at a generic level; (2) detailing relationships within the Polysphincta genus group ; (3) establishing hypotheses about the evolution of parasitism patterns within this group. The study of the Polysphincta genus group, based on a morphological phylogeny, led to the redefinition of 21 genera, among which 3 were new. The subsequent inclusion of biological characters in the matrix enabled to retrace the evolutionary history of this group through the evolution of parasitism patterns and other behavioural traits of the larva and its cocoon.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (244 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 231-244

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 63

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.