Perception et appréciation du paysage forestier : le cas du plateau de Millevaches

par Tania Nasr

Thèse de doctorat en Ethnoécologie

Sous la direction de Marie Roué et de Gérard Raphaël Larrère.

Le président du jury était Patrick Blandin.

Le jury était composé de Isabelle Mauz.

Les rapporteurs étaient Pierre Donadieu, Yves Luginbühl.


  • Résumé

    La perception sociale d’un paysage est étudiée à travers l’exemple du Plateau de Millevaches (Limousin). Ce territoire a connu un bouleversement paysager au cours du XXème siècle dû à une politique de plantation massive de résineux devant assurer la survie du territoire. Ce bouleversement a eu des conséquences sociales toutes aussi importantes avec la migration de certains paysans et l’apparition d’une nouvelle classe sociale, les propriétaires forestiers, souvent d’anciens grands propriétaires terriens. Aujourd’hui, la forêt fait débat. Une partie de la population, critique son importance arguant qu’elle a défiguré le paysage traditionnel du plateau. D’autres, au contraire assurent que seule la forêt peut combattre la désertification du Plateau et représente un atout paysager. Ces deux positions sont celles de groupes sociaux aux stratégies territoriales concurrentes et ce travail analyse la manière dont leur appréciation du paysage est sous tendue par leurs projets territoriaux


  • Résumé

    This work, which focuses on Plateau de Millevaches, located in the French province of Limousin, aims to study the social perception of landscape. During the XXth century, this area faced a major change stemming from a massive forestation policy intended at bringing economic dynamism. The changes so introduced impacted as much on social issues as on territory. First, some peasants not owning lands had to migrate to urban areas. Then, those owning forests, often former landowners, formed a new social class, known as the “foresters. ” The forest progressively extended and now covers about 50% of highlands. This extension raised many issues and even led to disputes. While some of the inhabitants criticize forest for destroying the traditional landscape, others praise it. To them, forest spurred economic activity and therefore reduced migrations of locals. It appears that territorial strategies of the inhabitants are underlying opposite perceptions of what forest actually means to Plateau de Millevaches. This work hopes to bring an insight into how landscape is appreciated by competing groups of a population, especially relative to territorial projects

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (342 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 336-342

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 61

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.