La région auditive des Métathériens (Mammalia, Metatheria) du tertiaire inférieur d'Amérique du sud : Incidence sur l'origine phylogénétique et la systématique des Notometatheria (Métathériens d'Australie et d'Amérique du sud

par Sandrine Ladevèze

Thèse de doctorat en Paléontologie

Sous la direction de Christian de Muizon.

Le président du jury était Pascal Tassy.

Le jury était composé de Thierry Smith.

Les rapporteurs étaient Zhe-Xi Luo, Marcelo R. Sánchez-Villagra.


  • Résumé

    Paleocene layers from Tiupampa (Bolivia) and Itaboraí (Brazil) are of a main importance in the understanding of the Notometatheria evolutionary history, since they provide the most abundant and the oldest metatherian assemblage of South America. They have yielded many dental remains as well as skulls and isolated petrosals, which are here described. Morphometric studies show that molars proportions are correlated with that of petrosals; however, the assignation of a petrosal to a dental-based taxon remains difficult. Parsimony analyses were conducted on dental, cranial and petrosal characters. Two hypotheses clash: (i) Notometatheria would have diverged from North American and Asiatic taxa towards the late Cretaceous; (ii) "Notometatheria" would be polyphyletic, and an early differentiation of the paraphyletic "borhyaenoids" would have occurred before the divergence of cretaceous laurasiatic metatherians and the other "notometatherians".


  • Résumé

    Les gisements paléocènes de Tiupampa (Bolivie) et Itaboraí (Brésil) sont d'une importance majeure dans la compréhension de l'histoire évolutive des Notometatheria car ils représentent les plus anciens assemblages de métathériens sud-américains. Ils ont délivré de nombreux restes dentaires ainsi que des crânes et des périotiques isolés qui sont ici décrits. Des études morphométriques montrent une corrélation des proportions des molaires et du périotique, cependant l'attribution d'un périotique à un taxon défini par des dents demeure difficile. Des analyses de parcimonie menées sur des caractères dentaires, crâniens et de la région auditive concluent à deux scenarii : (i) les Notometatheria auraient divergé de taxons laurasiatiques vers la fin du Crétacé; (ii) les "Notometatheria" seraient polyphylétiques, et une différentiation précoce du groupe paraphylétique des "borhyaenoïdes" serait survenue avant la divergence des métathériens du Crétacé laurasiatique des autres "notométathériens".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (432 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 377-388

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 49
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.