Paléontologie, paléoécologie et taphonomie des mammifères du Pléistocène moyen ancien du site à hominidés de Sangiran (Java central, Indonésie)

par Anne Bouteaux

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de François Sémah et de Anne-Marie Moigne.

Le jury était composé de Jean-Philip Brugal, Tony Djubiantono, Anne-Marie Moigne, François Sémah.

Les rapporteurs étaient John De Vos, Friedemann Schrenk.


  • Résumé

    L’île de Java est la zone la plus riche du point de vue paléoanthropologique en Asie du sud-est pour le Pléistocène moyen. Depuis les années 70, le Centre National Indonésien de Recherches Archéologiques en collaboration avec l’université de Gajah Mada organise un programme de recherches sur le site de plein air de Sangiran qui a conduit à la mise au jour de nombreux fragments de crânes d’Homo erectus et de restes fauniques dans les localités de Tanjung (deux niveaux), Sendang Busik, Ngrejeng Plupuh, Grogol Plupuh, Bukuran et Dayu étudiées dans ce travail. Les fossiles de ces sites sont issus pour la grande majorité de la formation volcano-sédimentaire de Kabuh (Pléistocène moyen ancien) en contexte fluviatile. Les espèces de mammifères les mieux représentées dans ces assemblages sont celles des bovidés de grande taille telles que Bubalus palaeokerabau ou Bibos palaesondaicus et des cervidés de petite taille telles qu’Axis lydekkeri. L’ensemble des espèces décrites a été utilisé pour préciser le cadre biostratigraphique existant. Dans la formation de Kabuh, le paléoenvironnement est de type forestier ouvert proche d’un cours d’eau, ce qui confirme les résultats palynologiques et sédimentologiques. L’étude taphonomique de ces collections est l’une des premières menées sur des fossiles javanais. Les esquilles sont très majoritaires dans tous ces assemblages ce qui reflète une fragmentation importante. La plupart des sites présente une conservation dominée par les restes dentaires et de l’autopode. La conservation et la fragmentation des restes osseux varient suivant les sites. L’action de l’eau, qu’elle soit chimique ou mécanique, est prédominante pour l’origine et la modification de tous ces assemblages. Les carnivores sont quasiment absents dans le matériel et les traces de leur action sont rares. Des dents de crocodiles sont observées partout, ce qui suppose leur possible intervention sur le matériel. L’action anthropique n’est pas mise en évidence explicitement. Les outils lithiques associés aux fossiles sont rares dans le matériel. Etant donné la présence de nombreux restes d’hominidés et d’outils lithiques dans cette zone, un lien existait entre les mammifères du Pléistocène moyen et Homo erectus. Ce travail permet donc une première approche de l’étude du comportement de subsistance d’Homo erectus en milieu insulaire au Pléistocène moyen

  • Titre traduit

    Palaeontology, palaeoecology and taphonomy of Middle Pleistocene’s mammals in the hominid’s site of Sangiran’s dome (Central Java, Indonesia)


  • Résumé

    The island of Java is the richest place of palaeoanthropological discoveries of the Middle Pleistocene in Southeast Asia. Since the seventies, the National Indonesian Center of Archaeological Research, in collaboration with the Gajah Mada’s university, organizes a research program on the open-air site of Sangiran’s dome which leads the discovery many cranium fragments of Homo erectus and fossils mammals in localities : Tanjung, Sendang Busik, Ngrejeng Plupuh, Grogol Plupuh, Bukuran and Dayu. These localities are studied in this work. The bone assemblages of these sites mainly come from volcanic-sedimentary formation of Kabuh (lower middle Pleistocene) in fluvial context. The best-represented mammals species are big bovids like Bubalus palaeokerabau or Bibos palaesondaicus and little cervids like Axis lydekkeri. The species described in the different sites help to precise Java biostratigraphy. In the Kabuh’s formation, the palaeoenvironnement is characteristic of an open forested area close by river, which confirms the palynological and sedimentological results. The taphonomical study of these collections is one of the first carried on javanese fossils. Bones are mainly flakes bones, which suggest a high fragmentation. In most of the sites teeth and extremities prevail. Conservation and fragmentation of fossil bones change between sites. Water action, either chemical or mechanical, is predominant for the origin and the modification of all assemblages. Carnivores are almost absent in the material and traces of their action are rare. Teeth of crocodiles are found in all the sites, that suggests their possible intervention on the material. Anthropological action is not clear. The lithic tools associated with faunal bones are rare. Since numerous hominids fossils and lithic tools were found in the Sangiran’s stratigraphy, a connection between the mammals of Middle Pleistocene and Homo erectus is highly probable. This work represents a first approach of the study of the Homo erectus subsistence behaviour in insularity to middle Pleistocene

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. ( 371 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 259-295

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 37

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 05 MNHN 0037
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.