L'objet de musée entre nature et artifice, entre discours et visiteurs : l'artificialisation des objets de sciences naturelles et ses conséquences sur la médiation muséale

par Karine Langloÿs

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Patrick Blandin.

Le jury était composé de Yves Girault, Michel Van-Praët.

Les rapporteurs étaient Armand Fayard, Joëlle Le Marec.


  • Résumé

    Tout spécimen de musée se situe en un point d'un espace d'authenticité, fonction des opérations appliquées depuis son prélèvement dans la nature jusqu'à sa présentation au public. Cet espace est défini par deux axes : la naturalité de l'objet et son réalisme. L'objet partiellement dénaturé, parfois artificialisé, est néanmoins investi par le concepteur d'exposition d'une fonction de médiation à l'intention des visiteurs. Ce travail aborde les questionnements préalables et les contraintes liées à l'artificiel, ainsi que ses avantages. Il montre que l'artificiel ne peut pas être utilisé sans précaution. Enfin, il souligne que même si l'artificialisation peut devenir un obstacle à la médiation, le formidable potentiel des artefacts ne doit pas être nié. Cette étude est utile aux concepteurs qui désirent donner une " vraie " place au " faux " dans leurs expositions. Elle permet de les guider dans le choix de l'objet muséologique adéquat, en harmonie avec le discours de l'exposition souhaité.


  • Résumé

    Each exhibit is located in a space of authenticity. Its localization depends on the operations applied since the original sampling in the nature until the presentation to the public. Two axes define the space of authenticity: naturality and realism of the object. The object, partially denatured, sometimes artificialized, is nevertheless invested a function of mediation for the visitors. This work approaches preliminary questionings as well as constraints and advantages of the artificial. It shows that the artificial cannot be used without precaution. Moreover, even if artificialisation may add difficulties to the mediation purpose, the formidable potential of the artificial artefacts should not be denied. This study is useful for designers who wish to give a "true" place to the "false" in their exhibitions. It permits to help them to make the good choice in what concern the adequate artefact in harmony with the mediation purpose of the exhibition.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (424 f., 101 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 415-420

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 28 - 1
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 28 - 2
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 28 - 3

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.