Les adaptations morphofonctionnelles des Sciuridés à la locomotion dans les écosystèmes des forêts du Gabon

par Rosalie Akoma Mintsa

Thèse de doctorat en Biologie des organismes

Sous la direction de Sabine Renous-Lécuru.

Le président du jury était Christian Érard.

Le jury était composé de Sabine Renous-Lécuru, Vincent L. Bels, Michel Tranier.

Les rapporteurs étaient Adrià Casinos, Didier Marchand.


  • Résumé

    Cette thèse se propose d'étudier les caractéristiques morphofonctionnelles de quatre espèces de Sciuridés choisies pour leurs aptitudes locomotrices à se déplacer à différents niveaux de l'espace arboricole. Quatre résultats montrent la division des écureuils en deux groupes : les " arboricoles " et les " terrestres ". La masse relative des adducteurs est significativement plus importante chez les plus arboricoles et celle du quadriceps chez les terrestres. Les proportions relatives des os des ceintures et des membres suggèrent la sélection de l'endurance chez les premiers (amélioration de l'efficacité des mouvements de la hanche) et de la vitesse chez les seconds (facilitation des mouvements du genou et de la cheville). Le soleus, généralement postural, possède des fibres rapides chez les terrestres, et le gastrocnemius lateralis, muscle d'accélération, présente davantage de fibres posturales chez les arboricoles. La méthode Procustes révèle aussi des différences claires entre les deux groupes pour l'analyse de la surface plantaire.

  • Titre traduit

    The morphofunctional adaptations of the Sciuridae to locomotion in the forested ecosystems of Gabon


  • Résumé

    The aim of this study is to compare four functional properties of the locomotor system in Sciuridae living at different levels of the arboreal space in the tropical forest. Based on four major results, squirrels were divided in two groups: “tree-dwelling” and “ground”. The relative mass of the adductor muscles and that of the quadriceps are significantly larger in the tree-dwelling and the ground species respectively. The relative proportions of the bones of the girdles and limbs suggest the selection of endurance in the first group to provide great efficiency of the hip movements and the velocity in the second group for increasing efficiency in knee and ankle movements. The postural soleus possesses fast fibers in the ground squirrels and the gastrocnemius lateralis presents more postural fibers in the tree-dwelling group. The Procustes analysis also reveals evident differences for the plantar surface in both groups of squirrels.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (222 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 205-222

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 25
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque d'anatomie comparée.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : Fonct. 97

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.