Spécificités des caractères morphologiques internes du squelette céphalique chez Homo erectus

par Antoine Balzeau

Thèse de doctorat en Paléontologie humaine

Sous la direction de Dominique Grimaud-Hervé.


  • Résumé

    Les relations entre différents complexes anatomiques du squelette céphalique sont étudiées, en particulier chez Homo erectus. Dans ce but, la scanographie est utilisée pour accéder aux caractères internes. Il apparaît que plusieurs autapomorphies proposées pour définir H. Erectus ne se vérifient pas. Ces fossiles ne se distinguent pas des Hommes modernes pour l'épaisseur crânienne et la distribution des tables osseuses. Puis, des corrélations morphologiques entre le degré évolutif de l'endocrâne et la position relative des structures osseuses de la voûte sont décrites. A l'opposé, l'expansion de la pneumatisation frontale et temporale est un phénomène passif, lié à l'espace disponible et à la morphologie osseuse. Enfin, cette étude montre que les différents groupes fossiles asiatiques présentent, entre eux, des variations morphologiques, mais restent réunis au sein de l'espèce H. Erectus. De plus, leurs caractères ne supportent pas une continuité évolutive avec Homo sapiens en Asie.

  • Titre traduit

    Specificities of the internal morphological features of the cephalic skeleton in Homo erectus


  • Résumé

    The relationships between different anatomical complexes of the cephalic skeleton are analysed, particularly in Homo erectus. For this purpose, CT scan is used to gain access to the internal features. This study shows that several of the proposed autapomorphic traits for H. Erectus are not borne out. The Asian fossils do not differ from H. Sapiens in cranial vault thickness and the distribution of the three structural bone layers. Next, we show a set of morphological interrelationships between the evolutionary degree of the endocranium and the relative position of the vault bony structures. In contrast, the expansion of the pneumatization is a passive phenomenon, linked to the available space and to the bony morphology. Finally, our results illustrate that the Asian fossil groups have morphological differences, but that they remain grouped together in the species H. Erectus. Furthermore, the features of these fossils do not support an evolutionary continuity with H. Sapiens in Asia.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (394 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 348-375

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 24

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.