Les malacofaunes marines archéologiques du Ja'alan (Sultanat d'Oman) : un indicateur des modes de vie des populations dans leur environnement, du Néolithique à l'Age du Bronze

par Chloé Martin

Thèse de doctorat en Archéologie. Archéozoologie

Sous la direction de Jean-Denis Vigne.

Le jury était composé de Jean-Denis Vigne, Jean-Yves Sire, Pierre Lozouet.

Les rapporteurs étaient Anne-Marie Lézine, Serge Cleuziou.


  • Résumé

    Les sites archéologiques côtiers du Ja’alan (Suwayh 1 et 3, Ra’s al-Khabbah, Ra’s al-Jinz 1 et 2 et de Ra’s al-Hadd 6) témoignent d’une forte consommation de mollusques marins avec une collecte opportunistes au début du Néolithique qui se spécialisent progressivement à l’Âge du Bronze. Les espèces collectées à SWY 1 révèlent un milieu lagunaire dès le milieu du 5e millénaire BC et la présence d'une mangrove vers 4500 BC, confirmant les observations paléoenvironnementales. Les données biométriques de l’espèce Lunella coronata révèlent une possible surexploitation de ce mollusque par l’homme à la fin de l’occupation du site et l’analyse sclérochronologique de cette même espèce, indique une collecte saisonnière pendant les mois d’hiver. L’analyse des malacofaunes marines de la région du Ja’alan indique donc un mode de vie lié aux ressources marines. La présence d’une forte mousson et donc d’un upwelling fort en été, a probablement contraint les populations à la mobilité.

  • Titre traduit

    The archaeological shell remains from Ja'alan (Sultanate of Oman) : an indicator of the way of life of human populations in their environment during the Neolithic to the Bronze Age


  • Résumé

    The coastal sites of Ja’alan (Suwayh 1 and 3, Ra’s al-Khabbah, Ra’s al-Jinz 1 and 2 and Ra’s al-Hadd 6) give evidence of an important consumption of marine molluscs with an opportunist gathering strategies during the Neolithic and a gradual specialization during the Bronze Age. At SWY 1, collected species reveal a lagoon environment during of the 5th millennium BC and the presence of a mangrove around 4500 BC, as suggested by palaeoenvironmental data. The biometric data of Lunella coronata indicate an overexploitation of this mollusc by the human communities at the end of the site occupation period et the sclerochronology study of this species, reveal a seasonal collection, during the winter months. The analysis of shell remains from Ja’alan indicates a way of life essentially linked to the exploitation of marine resources. The presence of an strong monsoon and upwellings in the summer probably forced the populations to mobility.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (407 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 261-277

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 19
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH. 476
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.