Le commensalisme de la souris et les sociétés néolithiques méditerranéennes

par Thomas Cucchi

Thèse de doctorat en Archéologie environnementale

Sous la direction de Jean-Denis Vigne.


  • Résumé

    Nous voulions déterminer les facteurs de l'anthropisation impliqués dans le commensalisme de la souris, selon une approche phylogéographique et historique. La quantification de la variabilité actuelle des morphologies dentaires (analyses de Fourier) du genre Mus en Méditerranée a montré qu'il est possible de discriminer les espèces et sous-espèces du genre à partir du matériel fossile et qu'elle pouvait être un marqueur des flux géniques. L'application archéozoologique nous a permis d'identifier l'émergence des pratiques de l'économie agricole néolithique (stockage des grains, champs cultivés. . . ) au Proche-Orient comme le facteur déterminant dans l'adaptation de la souris à la niche commensale. Enfin, nous avons montré que la souris domestique colonisa la Méditerranée occidentale lors de l'intensification conjointe des échanges et de l'urbanisation du premier millénaire av. J. -C. , lui permettant de surmonter les barrières écologiques et génétiques qui, auparavant, empêchaient son invasion.

  • Titre traduit

    The house mouse commensalism and the Neolithic societies of the Mediterranean area


  • Résumé

    We aimed to determine the factors of the anthropisation involved in the mouse commensalism, using both phylogeographical and historical approaches. The quantification of the variability in the molar shape (Fourier analyses) of Mediterranean mice species showed that it is possible to separate species and sub-species of the genus using dental morphology and that this variability might be a marker of genes flow. Zooarchaeological analyses allowed us to identify the emergence of Neolithic farming practices (seeds storage, cultivated fields. . . ) in the Near East as the determining factor for the adaptation of the mouse to the commensal niche. Finally, we showed that the house mouse colonized the western Mediterranean during the intensification of both exchanges and urbanization in the first millennium BC, allowing it to overcome the ecological and genetic barriers which, previously, prevented its invasion.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (299 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 275-277

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque :
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 -- 14
  • Bibliothèque :
  • PEB soumis à condition
  • Cote : TH. 475

Cette version existe également sous forme de microfiche :

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.