Action de l'environnement sur le squelette humain : Étude craniométrique de populations actuelles et fossiles

par Nicolas Buchet

Thèse de doctorat en Paléoanthropologie

Sous la direction de Jean-Louis Heim.


  • Résumé

    Considérant des populations humaines distinctes, on note des différences morphologiques squelettiques. Nous avons comparé les dimensions générales et les indices crâniens de populations actuelles avec le climat. Ces analyses montrent que l'influence des paramètres climatiques sur la morphologie crânienne n'est pas démontrée de façon formelle. Seul l'indice nasal est relativement bien corrélé au climat, de par le rôle thermorégulateur des muqueuses nasales, ainsi que certains indices avec l'altitude. Mais l'origine de ces différences se situe plutôt au niveau de l'origine des peuplements. La même étude sur des populations fossiles montrent que les différences à l'intérieur de chaque groupe sont sans relation forte avec le climat. Les Néandertaliens ne sont donc pas particulièrement adaptés au froid, ayant vécu une grande partie de leur existence en climat chaud. Ceci renforce l'idée que ces deux espèces différentes possédaient des processus évolutifs et physiologiques différents.

  • Titre traduit

    Action of environment on human skeleton : craniometrical study of modern and fossil populations


  • Résumé

    Considering distinct human populations, we notice some morphological differences on skeleton. We have compared metrical dimensions and index of cranium for modern populations with the climate. These analyses show that climatic parameters influence can not be categorically asserted. Only the nasal index is relatively well correlated with climate, through thermoregulatory role of nasal mucous membranes, as well as some indexes with the altitude parameter. But the origin of these differences should be précised using an other non-anthropologic way, i. E. The genetic way, at a peopling level. The same work about fossil populations show that the differences inside each group have no strong relationship with climate. Neandertals, are not necessarily adapted to cold climate, because they used to live a great part of their existence in warm or temperate climate. This strengthen the idea that we have two different species with different evolution and physiologic process.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (149, 52 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 144-149

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 --12 - 1
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : TH 2005 --12 - 2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.