La médiatisation de "l'Apocalypse" : le traitement médiatique des attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis dans la presse et à la télévision française (11-18 septembre 2001)

par Aurélia Lamy

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de Noël Nel.

Soutenue en 2005

à Metz .


  • Résumé

    Les attentats du 11 septembre 2001 aux Etats-Unis sont un événement "limite", inachevé dans le réel, dans le temps, ils sont synonymes du rupture et de changement brutal. La médiatisation dans l'urgence, engendrée par le caractère inattendu du drame, influence les dispositifs et les processus de circulation sociale du savoir sur l'événement. Les usages informationnels sont ici au centre de la connaissance relative à l'événement, ils lui donnent un cadre interprétatif. Nous avons choisi d'analyser la transmission d'informations relatives aux attentats dans une démarche sémiopragmatique. La construction du discours médiatique sur l'événement, plus particulièrement à la télévision et dans la presse française (près de 2000 documents analysés), est au cœur de nos préoccupations. Par la mise en place d'un discours simultané, les médias jouent le rôle de filtrescréateurs de stéréotypes et de représentations mentales et contribuent ainsi à la construction de représentations du réel. Nos analyses nous permettent de rendre compte des activités communicationnelles dans une situation d'urgence informationnelle. En effet, devant la soudaineté des faits, la diffusion d'informations est novatrices, la recherche du scoop et l'entre des médias dans une logique de concurrence conduit à une redéfinition de l'information en temps de crise. La médiation, fortement ancrée dans la communication de crise, est un mode de régulation collective. Elle construit une mémoire collective et commune des faits vécus à l'international, et permet en cela d'historiciser l'événement, le faire entrer dans une "histoire présente".

  • Titre traduit

    The Apocalypse Mediatization : Media treatment of the attacks of september 11, 2001 in the United States in french press and television (11 september 18, 2001


  • Résumé

    Nine-eleven attacks in the United States are a "limiting" event, unfinished in reality, in time, the are synonymous of rupture and brutal change. The mediatization in urgency, generated by the unexpected character of the drama, influences the devices and the processes of social circulation of knowledge on the event. The informational uses are here in the center of knowledge relating to the event, the give him an interpretative framwork. We chose to analyze the tramsmission of information relating to the attacks in a semiopragmatic way. The construction od media speech on the event, more particularly on television and the french press (nearly 2000 analyzed documents), is in the middle of our concerns. By the installation of a simultaneous speech, the media play the part of creative filters of stereotypes and mental representations and thus contribute to the construction of representations of reality. Our analyses enable us to account for the communication activities in an urgently informational situation. Indeed, in front of the suddenness of the facts, the diffusion of information is innovative, the research of the scoop and the entry of the media in a competition logic leads to a redefinition of information in times of crisis. The mediatization, strongly anchored in this communication of crisis, is a mode of collective regulation. It builds a collective memory and common facts lived to international, and allows to insert the event in a "historical present".

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. [569]+[94-56] f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 561-569

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.