Le Corps dans le théâtre de la catastrophe de Howard Barker

par Christine Kiehl

Thèse de doctorat en Anglais

Sous la direction de Nicole Boireau.

Soutenue en 2005

à Metz .


  • Résumé

    S'affichant comme un " classique contemporain ", Howard Barker reste une voix marginale dans le théâtre anglais. Contre la tradition anglaise de réalisme social et la tendance-nihiliste du mouvement " In-Yer-Face)), le " théâtre de la Catastrophe " propose une nouvelle esthétique de la barbarie. L'univers dramatique exploite la puissance suggestive du paradigme charnel tout en résistant à la nouvelle doxa du corps omniprésent dans la société et les arts vivants. Déjouant l'attente d'un public en quête de message, l'auteur transgresse les limites de l'intimité, exhibant le laurnent viscéral de la passion en dehors de tout jugement de valeur moral. La vision chaotique du corps soufiant dans le monde post-éthique de l'après-Shoah est mise en abArne dans le bouleversement formel des pièces. Après l'état des lieux du corps mutilé, l'analyse s'attache à l'anatomie envisagée à la fois comme transgression de la chair intime et comme quête épistémologique et ontologique de l'être. La compulsion de voir l'intérieur du corps humain inscrit le regard dans une réflexion métathéâtrale sur le spectateur, soulevant la question éthique de l'Esthétique visuelle. Le passage du texte à la scène est pris dans une dialectique entre l'exhibition du corps et sa dissimulation, entre la révélation et le secret. La production récente plaide en faveur d'une " dé-monstration " du corps au profit de la voix et du texte mis en tension avec l'image du corps. Comme l'aporie tend vers le silence, l'esthétique transgressive tend vers la sublimation du corps

  • Titre traduit

    ˜The œbody in Howard Barker's theatre of catastrophe


  • Résumé

    A "contemporary classic" as he portrays himself, Howard Barker remains a singular voice in English cirama. Against the English tradition of social realism and In-Yer-Face nihilism, the Theatre of Catastrophe sets up a new aesthetics of cruelty. The dramatic context of the plays explores the powerful paradigm of flesh whilst resisting the new orthodoxy of the body overwhelmingly present in society and art. The play disappoints the audience's expectation of a message, transgresses the limits of intimacy instead; visceral passion is exhibited beyond moral judgement. The chaotic perspective of the body in pain in the post-ethical world of the afler-Shoah is mirrored within the fi-agmented structure of the plays. The analysis opens on an inventory of the mutiiated body, then moves on to anatomy both as a transgression of intimacy and an epistemological and ontological quest. The compulsive need to look inside the human body leads to a reflection on the role of the audience in the spectacle of flesh, questioning the ethics of today's visual aesthetics. In dramatic representation, the body is caught in a dialectics between exhibition and concealment, revelation and secrecy. The conspicuous display of the body gradually fades out in later plays on behalf of language and the spoken voice. As insignificance leads to silence, so the aesthetics of transgression point to the spectrality of the body

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (491 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 429-447. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Lorraine. Direction de la documentation et de l'édition. Bibliothèques Metz et Moselle.
  • Non disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.