Une architecture de contrôle de mobilité pour le routage de messages dans un réseau ad hoc de grande taille

par Pirro Bracka

Thèse de doctorat en Informatique

Sous la direction de Jacques Désarménien et de Llukan Puka.

Soutenue en 2005

à l'Université de Marne-la-Vallée .


  • Résumé

    Un réseau ad hoc peut se voir comme une généralisation ultime d'un réseau sans fil. Les protocoles qui assurent la communication dans un réseau ad hoc doivent également prendre en compte la mobilité et la variation de la connectivité des noeuds. En fait, la recherche sur les algorithmes de routage dans les réseaux ad hoc s'est principalement concentrée sur des réseaux totalement connectés dans lesquels la mobilité des noeuds n'est pas utilisée. Dans cette thèse, nous nous sommes intéressés à des techniques qui mettent la mobilité au service du routage dans un réseau ad hoc de grande taille. Certains inconvénients du routage dans ces réseaux sont l'information imprécise sur le routage des noeuds à longue distance, la variation de la connectivité et le surcoût généré par les protocoles de routage. Cette thèse offre une solution basée sur le contrôle de la mobilité des noeuds pour amléiorer les performances des protocoles de routage d'un réseau ad hoc de grande taille. Nous pensons que le mouvement des noeuds présente une opportunité: si les noeuds se déplacent d'une manière appropriée, alors les algorithmes de routage peuvent en tirer profit. Ainsi, notre solution met en oeuvre un mécanisme de rendez-vous qui réduit, les effets de la mobilité, le surcoût dû aux mises à jour et assure une communication en temps borné dans le réseau. Une autre conséquence de ce mécanisme est la réduction de la consommation de l'énergie et de la bande passante car la zone de transmission des noeuds peut être réduite. Nous présentons deux algorithmes, dont un tolérant aux pannes et développé un simulateur pour faire des tests et des mesures de performances. De plus, nous avons montré la faisabilité de la solution par une implantation sur des robots

  • Titre traduit

    ˜A œcontrol mobility architecture to improve routing in a large scale ad hoc network


  • Résumé

    Ad hoc networks present the next great challenge for distributed systems research. Protocols that support communication in ad hoc networks have to take into account the mobility of the participants and the variation in the connectivity between associated parties. In fact, most research on routing algorithms in an ad hoc network is mainly based on algorithms dedicated to completely connected networks in which the node mobility is not used. In this thesis, we are interested on solutions which use mobility to improve routing performances. Some critical issues of routing in a large size ad hoc network are: inaccurate routing information about remote nodes, the connectivity and the protocol overhead. This thesis proposes a control mobility architecture to improve performances of the routing protocols in a large scale ad hoc network. We think that the node mobility represents an opportunity: if nodes move in an appropriate fashion, then routing algorithms can take advantage. Thus, our architecture with its rendez-vous mechanism try to reduce mobility and routing overhead. The use of the rendez-vous mechanism reduces energy consuption and node bandwidth, because the node transmission range can be reduced. We also present two algorithms, one fault tolerant in conjuction with simulations, tests and performances mesures. We also proved the feasibility of our solution by an implementation using real rebots

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (174 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. [169]-174 (70 réf.)

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2005 BRA 0255
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.