Apports des technologies d'observation de la terre pour la production de l'information environnementale en Afrique centrale : l'exemple du Gabon : application à la composante forestière

par Marcellin Nziengui

Thèse de doctorat en Sciences de l'information géographique

Sous la direction de Jean-Paul Rudant.

Soutenue en 2005

à l'Université de Marne-la-Vallée .


  • Résumé

    Le Gabon bénéficie d’une couverture complète par les images radar spatiales ERS-1/2, JERS-1, RADARSAT-1, aéroportées SIR-C/X-SAR disponibles sur certains sites, et les images optiques et infrarouges basse, haute, très haute résolution spatiale, NOAA, METEOSAT, MODIS, LANDSAT-TM/ETM+, SPOT-4 XS/M, IKONOS, SPOT-5, les photographies aériennes, couvrant partiellement le territoire du fait des conditions climatiques. Ces images sont insuffisamment prises en compte par les producteurs de données et/ou utilisateurs de l’information environnementale dans le cadre de la conduite des programmes nationaux de recherches. Deux raisons majeures peuvent être évoquées dans le contexte gabonais, l’insuffisance de la valorisation thématique des images et l’absence de la définition d’une stratégie de production de l’information par la communauté des producteurs. L’objectif principal de cette thèse est de démontrer l’intérêt des images optiques, infrarouges et surtout Radar à Synthèse d’Ouverture (RSO) pour la production de l’information environnementale d’une manière générale et spécifiquement de l’information de la composante forestière. Quatre fenêtres géographiques sont retenues pour démonstration (façade atlantique, presqu’île de la Mondah, Sud-estuaire du Gabon, Monts de Cristal) à travers deux applications (recueil de l’information environnementale et le recueil de l’information forestière). L’étude repose sur l’analyse radiométrique et texturale des images. Cette étape permet de dégager les configurations et combinaisons optimales de scènes, permettant ainsi d’initialiser une phase d’extraction de l’information à partir de procédés visuels et automatiques (analyse visuelle ou classifications automatiques sur les images brutes, dérivées, ou accentuée). La qualité des interprétations obtenues est évaluée par confrontation à l’information disponible au sein des SIG existants mis à contribution, non seulement pour leurs fonctionnalités de gestion des données localisées, mais aussi comme outil de validation entre informations multisources. La démarche retenue pour l’évaluation du potentiel thématique des images consiste à caractériser les états de surface des différents environnements à partir des images optiques et infrarouges SPOT-4, LANDSAT-ETM+, radar RSO ERS, JERS-1, ENVISAT, SIR-C/X-SAR, RADARSAT, en utilisant les fonctionnalités des logiciels du commerce courants et des programmes spécifiques pour prétraitements et traitements des images brutes, transformées, utilisées individuellement ou combinées entre elles dans une optique d’amélioration de leur lisibilité. Un cadre global d’exploitation des images est proposé pour inciter l’administration forestière gabonaise à l’utilisation des moyens offerts par les technologies d’observation de la terre. Dans tous les cas, les résultats obtenus montrent la richesse du contenu informatif des scènes optiques et infrarouges et leur complémentarité avec les images radar d’amplitude et de cohérence. Le mémoire est structuré en deux parties distinctes. La première partie présente les questions forestières en relation avec la conduite des programmes de télédétection (chapitre 1), les sites d’études, les matériels et les méthodes utilisées (chapitre 2). La seconde partie met en relief les apports thématiques des images (chapitre 3), tandis qu’une généralisation de l’ensemble des observations exposées dans le mémoire permet de formuler des recommandations favorisant l’utilisation de la télédétection dans la conduite des programmes environnementaux et forestiers dans la sous région Afrique centrale et au Gabon (chapitre 4)

  • Titre traduit

    Contributions of remote sensing technologies for the production of environmental information in Central Africa : the case study of Gabon Republic : application to the forest field


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-214 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2005 NZI 0251
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.