L'irréductible : de la suffisance à l’inquiétude

par Anne Pinoche-Legouy

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Chantal Delsol.

Soutenue en 2005

à l'Université de Marne-la-Vallée .


  • Résumé

    Les limites de la vie humaine sont sans cesse repoussées. L’homme moderne est face à ce réel de plus en plus complexe. Il est aussi le seul être dans le cosmos à pouvoir poser des valeurs. Mieux, cette capacité est sa grandeur. Mais l'objection vient : que dire des êtres dont la démence a obscurci la pensée ? En cela le visage du grand vieillard révèle cette distorsion. De là a germé l’inquiétude. Car il semble que les apparences soient trompeuses. Justement, nous soutenons que quelque chose de fondamental se joue aux antipodes des apparences. Une dimension dans le monde appelle et suscite d'autres réponses. Et d’un seul coup, du simple spectateur assoupi dans la quiétude illusoire de sa suffisance, s’éveille l'homme témoin du mystère d'un visage humain. Le signe qui le distingue : le fil ténu de la vie au plus fort de la vulnérabilité, qui, par son infinie légèreté, porte le trouble à travers l'appel silencieux. Voilà bien où mène cette voie de l'irréductible : au cœur de la fragilité se tient la grandeur. Ce qui la tient debout devant tous ce n'est pas l'action héroïque mais l'expression la plus modeste, la plus banale. Qu'est-ce donc que ce fondement qui résiste ? D'où vient cet inaltérable socle qui au travers de la plus grande vulnérabilité fait face ? Nul ne peut répondre, cet inconnu remplit d'étonnement

  • Titre traduit

    The irreducible : from sufficiency to disquiet


  • Résumé

    Limits of human life are continuously pushed away. The modern man is confronted with this more and more complex real. He is also the only being in cosmos able to lay down values. Moreover, this capacity becomes his nobility. However, what about beings whose mind is obscured by insanity? In this way, the very old man face reveals this distortion. From that emerged the disquiet. Indeed, it seems that the appearances are misleading. We do affirm justly that something fundamental has appeared beyond the appearances. A dimension in the world calls for and gives rise to other responses. As a result, the man, as a simple and somnolent spectator in illusory quietude of his sufficiency is waking up as a witness to the mystery of a human face. The sign that distinguishes him is: the fragile and infinitely weak thread of life in the very deepness of vulnerability that gets into trouble with the silent appeal. That is the way where the irreducible conducts: to the heart of weakness where stands the nobility. What keeps it up standing before all people is not the heroic action but the most modest and the most common expression. What about the foundation that resists? Where comes this unalterable base from, which copes through the greatest vulnerability? No body knows the answer – this unknown person full of surprise

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (275 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 272-275 (72 réf.). Notes bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Paris-Est Marne-la-Vallée. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 2005 PIN 0246
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.