Evaluation de la performance économique durable des entreprises : méthodes et pratiques américaines et européennes

par Rickie Moore

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Henri Savall.

Soutenue en 2005

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Depuis leur création, les entreprises ont toujours dû faire face aux interactions complexes et multiples entre les ressources humaines, les machines et les outils de production, les systèmes et les processus de management, ainsi qu'à leur intégration et à la gestion des impacts sur la performance de l'entreprise. Exacerbées par les conséquences du phénomène de la globalisation, les limites des approches traditionnelles pour conceptualiser, évaluer, gérer et développer la performance des entreprises, s'avèrent souvent non seulement un frein ou un obstacle mais aussi une source de destruction d'une performance économique durable. De même, la complexité de la réalité organisationnelle demeure un défi pour les dirigeants d'entreprises et les chercheurs en gestion et organisation. Les dirigeants d'entreprises éprouvent souvent des difficultés à identifier les sources et les déterminants de la performance de leurs entreprises, donc à les mesurer et à les intégrer dans leurs décisions et dans leur stratégie. La faible et parfois inexistante intégration ou non-synchronisation de ces sources et déterminants est à l'origine de dysfonctionnements majeurs, de non-performance et même d'échec d'entreprises. Ainsi, avec un grand nombre de théories, d'outils, de méthodes et de techniques de gestion à leur disposition élaborées par les chercheurs, les dirigeants ont tendance à passer d'un outil à un autre, d'une méthode â une autre et ce comportement ne permet pas à leur entreprise d'accroître leurs performances de inanière durable. Le défi pour les chercheurs est alors de concevoir des théories et des méthodes mettant en cohérence les facteurs endogènes ou exogènes dans une dynamique de pérennisation de la performance économique de l'entreprise. Notre recherche sur la performance des entreprises démontre que la performance est plus accidentelle que programmée et plus le résultat du hasard que les dirigeants veulent bien l'admettre. De plus, les systèmes de mesure de la performance utilisés par ces entreprises sont principalement utilisés pour le reporting d'activité que pour piloter la performance durable et socialement responsable de leur entreprise. Parce qu'elles ont besoin d'approches à la fois " intégrative" et "compréhensive ", l'approche socio-économique semble la mieux répondre àcette demande grâce à sa démarche exhaustive mais détaillée, son action sur la qualité intégrale des entreprises et ses outils et méthodes innovants en faveur de la performance dans ses dimensions à la fois sociales et économiques. Sciences de gestion. Recherche-intervention. Intervention-chercheur, performance économique durable, performance économique socialement responsable. Systèmes de mesure de la performance, processus de création de valeur économique pour les parties prenantes, pratiques de management, management socio-économique


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (386, 59 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 363-378

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université du droit et de la santé. Service Commun de la Documentation. Bibliothèque de Droit-Gestion.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : 123530
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.