Les formes brèves dans les "Mémoires d'outre-tombe" de Françoise-René de Chateaubriand

par Christine Weiler

Thèse de doctorat en Lettres

Sous la direction de Laurence Richer et de Volker Kapp.


  • Résumé

    Les Mémoires d'Outre-Tombe sont jonchées de formes brèves. On trouve des aphorismes et des maximes, mais également des anecdotes, des portraits littéraires et des caricatures. Il existe aussi des formes brèves n'appartenant pas à un genre défini. On les remarque grâce à leur rythme différent et leur position de clausule. A travers ces formes, Chateaubriand trace une image intéressante des bouleversements historiques. La Révolution française est le symbole de la rupture fondamentale. Les conceptions cyclique et linéaire de l'Histoire se trouve en un conflit insoluble dans le texte. La mort devient absurde. L'homme doit s'adapter. Mais dans le domaine publique ainsi que dans le domaine privé, cela lui semble impossible. D'une société moyenâgeuse on arrive à René, homme mélancolique et conscient de l'absurdité de sa vie. La forme brève participe à la découverte de la vérité sans jamais réellement l'atteindre. Elle est la seule possibilité littéraire de dire les bouleversements historiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (151 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 142-150

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GF 05415
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.