Médecine traditionnelle entre rationalité et spiritualité : réflexion éthique et épistémologique sur l'approche africaine de la médecine : le cas du Gabon

par Simon-Pierre Ezéchiel Mvone-Ndong

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Jean-Jacques Wunenburger.

Soutenue en 2005

à Lyon 3 .


  • Résumé

    Le système de santé gabonais est défaillant : toutes les couches sociales ne peuvent accéder aux soins de santé trop onéreux. La médecine moderne apparaît comme une pratique médicale désincarnée ; les médecins feraient l'effort de connaître la culture des patients. Celle-ci s'exprime à travers les pratiques de la médecine traditionnelle qui, elle-même, pose des problèmes de rationalité. Dans ce contexte, l'accessibilité aux soins de santé dépendra de la parfaite alliance entre la culture traditionnelle et la culture moderne, autrement dit, de la rencontre, de la synthèse ou de la convergence des rationalités dans le champ de la guérison. Cela implique un mouvement dynamique et réflexif d'intégration mutuelle amenant la médecine traditionnelle à converger vers plus de rationalité tandis que la médecine moderne prendrait plus en compte l'imaginaire des patients. Tel est le sens d'une nouvelle approche africaine de la médecine. Il s'agit d'une médecine de la 3e voie basée sur des catégories philosophiques, anthropologiques et religieuses des peuples bantous. Ainsi, tout développement de Programmes de santé partirait des réflexions qui mettent en scène les responsables traditionnels et modernes travaillant sans aucune discrimination dans une structure dynamique d'intégration réciproque : le Conseil des Sages. Car, la promotion de la médecine traditionnelle en Afrique se traduirait par celle de la culture africaine dans son ensemble. Pour respecter les tradithérapeutes, ils doivent faire l'effort de transmettre leurs savoirs et la tâche actuelle du politique consisterait à leur conférer un statut juridique. Ceci permettra de réguler leurs pratiques et comportements et donnera la possibilité à l'Etat d'extirper l'ivraie du jardin des plantes.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (450 p.-[5]p. de pl.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 441-446

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Jean Moulin. Service commun de la documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Bibliothèque Diderot LSHS (Lyon).
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : GF 01975
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.