Tournois dynamiques et jeux stratégiques

par Yohan Pelosse

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Marie-Claire Villeval.

Soutenue en 2005

à Lyon 2 .


  • Résumé

    La thèse s'articule autour de trois chapitres en économie théorique et en théorie des jeux non-coopératifs. Les deux premiers chapitres, bien qu'étant indépendants portent sur les situations de compétition entre agents économiques qui se déroulent sur plusieurs périodes appelées tournois. Dans le premier chapitre, on cherche les conditions, sous lesquelles, il est optimal pour le principal de donner aux agents une probabilité de gagner de type logit. Cette probabilité de gagner est donc endogène et correspond au nombre de périodes de surveillance optimal du principal. Dans le deuxième chapitre, on donne la possibilité à l'administrateur du tournoi de choisir le mécanisme d'allocation du bonus (par exemple par le biais du choix de la composition d'un comité). On montre notamment, que le bonus à remettre au vainqueur est minimisé lorsque le mécanisme d'allocation aléatoire du prix ne récompense pas toujours l'agent le plus productif sur l'ensemble des T-périodes de la compétition. Le troisième chapitre s'inscrit dans le cadre de la théorie des jeux non-coopératif et traite de la justification épistémique de concepts prévalent à la coordination des joueurs sur un ensemble de stratégies particulier appelé ensemble p-meilleures réponses, équilibre de Nash p-dominant itéré et ensemble Curb. On suppose en particulier que les joueurs ont des p-croyances sur le montant de prudence de leur adversaire et qu'en même temps ils croient que l'opposant est un agent maximisateur de son utilité subjective espérée. On montre que les joueurs satisfont à ces hypothèses si et seulement s'ils choisissent des stratégies restreintes à une certaine classe d'ensembles dit de p-meilleures réponses.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Dynamic tournements and strategic games


  • Résumé

    The dissertation is made of three chapters in economic theory and non-cooperative game theory. Chapter oneand two analyze tournament situations in which two agents compete over T periods for a promotion or a prize. In these two chapters, we analyze the dynamic tournament literature initiated by Dubey and Wu (2001) and Dubey and Haimanko (2003). In chapter 1, we bring one of the hidden faces of tournament games. It is indeed shown that in some class of tournament games, the prize or bonus awarded to the winner has an information aspect. Some futher results give a new interpretation of the equilibrium between the designer of the tournmentand the contestants by way of some decompositions of the programm of the principal. In chapter 2, we introduce the possibility for the principal to choose the allocation mechanism interpreted as a committee that will decide of the successful candidate. Our main finding shows that it is optimal for the principal to choose a random allocation of the prize which is not always in favour of the most productive agent. The third chapter is related to the non-cooperative game theory literature and deals with an epistemic justification of some set valued concepts recently introduced in the literature (Tercieux (2002) and Asheim and Dufwenberg (2001, 2003)). Considering finite normal form games, we assume that players hold p-beliefs about a certain amount of cautiousness of their opponent and that they believe his opponent maximizes his subjective expected utility. We show that players satisfy these assumptions if and only if they choose strategies that are contained in a certain class of p-best response sets.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (xiv-210 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 197-204

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.