Variations sur l'effet dialogique dans "Under the volcano" de Malcolm Lowry

par Pierre Schaeffer

Thèse de doctorat en Études anglophones

Sous la direction de Josiane Paccaud-Huguet.

Soutenue en 2005

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Ce travail analyse Under the Volcano, roman de Malcolm Lowry, à la lumière de la théorie bakhtinienne du dialogisme, théorie du " mot " habité et transformé par la–ou les–voix d'autrui. Des variations autour du phénomène linguistique et littéraire décrit par Bakhtine sont proposées. Variations théoriques tout d'abord par rapport au concept de départ qui a été élargi pour pouvoir intégrer l'étude des phénomènes auto-citationnels présentés ici comme une forme de dialogisme paradoxalement endogène. Variations également dans les stratégies herméneutiques retenues pour cerner " l'effet dialogique " à l'œuvre dans le texte. La première partie est ainsi consacrée à une phénoménologie des états de la langue, à l'analyse de son instabilité diégétique–contribuant au dénouement tragique–et de sa vitalité textuelle suscitant une jouissance de la lecture. L'effet de " bricolage vocal " est examiné ensuite à l'aune des manipulations temporelles qui favorisent son émergence : écholalie auto-citationnelle, montages syncrétiques trans-temporels, " sous-conversations " faussement proleptiques. La question du plagiat dans l'écriture fait l'objet de réflexion du dernier volet de cette étude. Lowry y est défini comme un " plagiaire " créatif (expression de Michel Schneider). L'examen des ses emprunts intertextuels montre à l'évidence que sa manière de retravailler les allusions littéraires et les citations dans son texte et de s'assurer le patronage littéraire et artistique de prestigieux précurseurs manifeste bien un écart dialogique garant de son intégrité littéraire et de son art consommé de l'alchimie verbale.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Variations on the dialogic effect in Malcolm Lowry's "Under the volcano"


  • Résumé

    This thesis analyses Malcolm Lowry's Under the Volcano in the light of the Bakhtinian theory of dialogism focusing on how the “word” is criss-crossed with–and transformed by–one or several other voices. Variations on the linguistic and literary phenomenon described by Bakhtin have been developed. A theoretical extension of the Bakhtinian concept is indeed called for in order to include the study of self-quoting textual practices which we define as a paradoxically endogenous variety of dialogism. Variations also characterise the host of hermeneutic strategies called upon to zero in on the ‘dialogic effect' operating in the text. The first part thus consists of a phenomenological study of language and its metamorphoses. We focus both on its diegetic instability–which is instrumental in the tragic unfolding of the story–and on its textual vitality bringing about the reader's gratification. Autotextual echolalia, trans-temporal syncretic word-montage and falsely proleptic ‘sub-conversations' feature among the temporal manipulations giving rise to the global effect of vocal bricolage examined in the second part of this study. The theoretical issue of plagiaristic trends in writing is looked into in the third and final part. Using Michel Schneider's coinage, we come to the conclusion that Lowry is a creative ‘plagiarist'. A detailed examination of his intertextual borrowings leaves no doubt as to his original way of reworking literary allusions and quotations into his own text. Likewise, his enlisting of prestigious literary and artistic predecessors displays a dialogic ‘gap' which vouches for his literary integrity and betokens his consummate verbal alchemy.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (444 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 411-437. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.