Les élites politiques de la cité de Delphes et du koinon des Thessaliens : cadre institutionnel, chronologie et pratiques familiales (1er s. av. J.-C. / IIIème s. ap. J.-C.) : contribution à l'histoire politique et sociale de la Grèce centrale sous administration romaine

par Richard Alain Bouchon

Thèse de doctorat en Epigraphie grecque

Sous la direction de Georges Rougemont.

Soutenue en 2005

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Le présent travail est l'étude de deux "élites politiques", celle de Delphes et celle de la Thessalie, formées par ceux qui ont exercé l'archontat éponyme dans la première et la stratégie fédérale de la seconde. Une première partie est consacrée à l'étude des cadres institutionnels qui régissent l'une et l'autre communautés étudiées. La Thessalie est une confédération de cités, aux institutions censitaires données par Rome. La loi fédérale sur les affranchissements montre qu'une grande autonomie est laissée aux cités membres. Delphes est une civitas libera, que Rome autorise à conserver ses lois, mais dont le régime politique, démocratique à la fin du IIème s. Av. J. -C. , se transforma en un "gouvernement des notables", à la faveur des trroubles du 1er s. Av. J. -C. Une deuxième partie propose un classement chronologique des stratèges thessaliens en fonction entre César et Dioclétien, ainsi que quelques corrections et ajouts à la chronologie delphique. Enfin, nous avons étudié les comportements familiaux de ces deux élites politiques, à travers les reconstitutions généalogiques de quinze familles. Les familles thessaliennes ont, très tôt, adopté des stratégies d'alliances matrimoniales ou adoptives, dans leur cité d'origine ou avec des cités voisines et n'ont que peu accédé à la citoyenneté romaine. La cité de Delphes a pratiqué, au début de la période envisagée, une endogamie stricte ; puis l'élite régionale, présente à l'Amphictionie, a accédé, presque dans le même temps, à la citoyenneté romaine et à la citoyenneté delphique. La création du Panhellenion affaiblira, au profit d'Athènes, l'attraction exercée par la cité d'Apollon.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Delphian and Thessalian political élite : institutions, chronology and family practices (1st c. BC / IIIrd c. AD) : a contribution to the political and social history of central Greece under Roman administration


  • Résumé

    This is a study of two political élites, i. E. Those who were eponymous archon in Delphi or federal strategos in Thessaly, from the beginning of the 1st c. BC to the IIIrd c. AD. First, we focus upon the institutional background of both communities. Thessaly is a confederation of cities with a voting system based on personnal wealth, as planned by Rome itself. The federal law on manumissions proves that the city members of the koinon were given a certain autonomy within this organisation. Delphi was a civitas libera, and, as such, was allowed by Rome to use his ancestral laws and a democratic regime during all the IInd c. BC, but the events of the 1st c. BC turned it into a "gouvernement des notables". Then, we propose a chronological filing of the Thessalian strategoi, from Caesar onwards, and some corrections and additions to the Delphic chronology. We studied, in a last part, social and family behaviors of both political élites, via the genealogical reconstructions fo fifteen families. Very early, Thessalian families got used to forging alliances with other family in their very city of with close ones ; few of those families wanted to become Roman citizens. Families of Delphi stuck to a strict endogamy until the middle of the 1st c. AD, when the Amphictionic élite were granted, at the same time, Roman and Delphian citizenship and renewed the population of Delphi. The creation of the Panhellenion in Athens put an end to the power of attraction of the city of Apollo.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (XV-350, 157 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 347-350. Annexes

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Ecole française d'Athènes. Bibliothèque.
  • Disponible sous forme de reproduction pour le PEB
  • Cote : DELPHES
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.