Histoire d'une parenthèse cartographique : Les Alpes du Nord dans la cartographie topographique française aux 19e et 20e siècles

par Nicolas Guilhot

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Girolamo Ramunni.

Soutenue en 2005

à Lyon 2 .


  • Résumé

    A cause d'un désintérêt ancien pour les montagnes, le développement d'une cartographie topographique scientifique fondée sur la mesure du terrain eut un impact limité sur la représentation du relief jusqu'à la deuxième moitié du 19e siècle. A partir d'un corpus de cartes françaises publiées entre 1817 et 1980 et d'une riche documentation technique, j'ai étudié l'essor de cette représentation scientifique du relief à travers le cas exemplaire des Alpes du nord. Bien qu'abordant les questions d'histoire institutionnelle et sociale, j'ai privilégié l'approche de l'histoire des sciences et des techniques, généralement négligée en histoire de la cartographie. Mon étude montre qu'à partir de 1850, une cartographie spécifique de la haute montagne se développa à la suite de la découverte scientifique et touristique des Alpes. Sa caractéristique la plus originale reste le rôle joué par des topographes indépendants, à la fois savants et alpinistes, au sein d'une activité cartographique dominée par les organismes officiels. Entre 1890 et 1930, son apogée marqua ainsi l'apogée des pratiques artisanales. Mais ma thèse montre aussi que l'évolution conceptuelle de la carte, d'un tableau du territoire à un outil technique, l'orientation scientifique de la cartographie et les choix de gestion du service officiel, mirent en place les conditions d'une industrialisation des procédés cartographiques. Avec le développement des levés photogrammétriques aériens entre les années trente et cinquante, puis la normalisation de la représentation du relief dans les années soixante et soixante-dix, les cartes alpines perdirent leur dernière spécificité, fermant une " parenthèse cartographique " de plus d'un siècle. Because of an old lack of interest for mountains, development of a scientific topographic cartography based on field measures had a limited impact on relief's representation until the second half of the 19th century. From a corpus of french maps published between 1817 and 1980 and a rich technical literature, I have studied the expansion of scientific cartographic representation of relief through the example of northern Alps. Though I have dealt with questions of institutional and social history, I have focused on the approach of history of sciences and technics, that has been globaly ignored in history of cartography. My work shows that a specific cartography of high mountains developed from 1850, following the discovery of the Alps by scientists and tourists. Its most original feature remains the part played by independent, scientist and alpinist at the same time, topographers, inside a cartographic activity dominated by official organisms. So, between 1890 and 1930, its apogee marked the apogee of craft practices. But my thesis also shows that the conceptual evolution of the map, from a picture of the territory to a technical tool, the scientific orientation of cartography and the management choices of the official service, put together the conditions for an industrialisation of cartographic processes. With the development of photogrammetric aerial survey between the thirties and the fifties, then the normalisation of relief's representation in the sixties and the seventies, alpin maps lost their last specificities, closing a " cartographic digression " that lasted over a century.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 3 vol. (1148 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 1025-1041

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.