L'Afrique à l'école depuis 1945 jusqu'à la fin des années 90 : le cas de l'académie de Grenoble

par Martine Mougin 1936- (Mougin)

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Claude Prudhomme.

Soutenue en 2005

à Lyon 2 .


  • Résumé

    Face à une mondialisation, devenue irréversible, face aux inégalités croissantes entre pays et continents, l'Ecole a un rôle primordial à jouer dans le développement des idéaux de compréhension internationale, de justice et de solidarité. L'objectif de ce travail a été de comprendre comment elle a pris en charge cette nécessaire ouverture sur les pays du Sud, depuis 1945. L'Afrique a été le fil conducteur : comment le milieu éducatif a-t-il réagi face aux grands évènements qui la concernaient ? Quelle place a-t-il faite à la connaissance de ses cultures et de ses problèmes ? Comment a-t-il conçu les relations Nord-Sud ? Au delà de " l'éducation au développement ", cette étude a suscité aussi une réflexion sur les objectifs de l'enseignement et sur le métier d'enseignant. Elle a été menée dans l'académie de Grenoble, de la Maternelle à l'Université. Elle a inclus tous les niveaux du système éducatif, de la politique ministérielle aux initiatives des établissements, tous les aspects de " l'éducation au développement ", de l'information en France aux relations avec les pays du Sud. Elle doit beaucoup aux témoignages des " acteurs " (enseignants, élèves, étudiants). Elle a mis en relief, aussi, la collaboration des associations de solidarité internationale. Grâce à tous ces efforts, le dialogue Nord-Sud a pénétré dans l'Ecole surtout depuis les années 70 mais il n'y occupe encore qu'une place marginale. Au tournant du siècle, l'éducation au développement se révèle plus nécessaire que jamais et a besoin d'un nouveau souffle.


  • Pas de résumé disponible.

  • Titre traduit

    Africa in French schools from 1945 to the late 1990s : the example of Grenoble Education Authority


  • Résumé

    In a world that has become irrevocably global, and where the gap between continents and countries keeps widening, education can play a major role in developing ideals of international understanding, justice and solidarity. The objective of this research is to investigate how the educational community has been able to take into account this necessary opening onto South countries since 1945. Its focus is Africa : How has the educational community reacted to the main events on that continent ? What place has been devoted to teaching its culture and problems ? How have North-South relationships been taught ? And beyond ‘development education', this study also raises questions about the objectives of teaching and the teaching profession. Il is based on data collected in various types of educational establishements ranging from nursery schools to universities in the Grenoble area. It concerns all aspects of the educational system, from government-initiated policies to local initiative, and deals with all the characteristics of ‘development education', from informing students in France to setting up partnerships with South countries. It is largely based on statements made by the main participants ( high school and college students, teachers ). It also highlights the necessary link with international aid and solidarity organisations. Through these attempts, the North-South dialogue has found its place in schools, especially since the seventies, but it remains somewhat marginal. As a new millenium begins, ‘development education' proves more urgent than ever and needs a new impetus.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (515 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 487-501

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
  • Disponible pour le PEB
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.