Transmission du parfunm chez la rose moderne : étude physiologique d'un croisement entre hybrides de thé

par Magali Cherri

Thèse de doctorat en Biologie

Sous la direction de Philippe Heizmann.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Cette thèse a été soutenue par la Région Rhône-Alpes lors de la thématique proritaire "Rose et Parfum". Nous avons étudié la transmission du parfum, via une descendance entre deux Hybrides de Thé modernes, émettant des fragrances différentes. Les résultats ont été comparés à ceux obtenus avec le groupe horticole plus ancien des rosiers Noisette. Les conclusions sont les suivantes : La sélection exercée sur les Hybrides de Thé n'a pas entraîné l'apparition d'une barrière physique à la diffusion du parfum. Cependant, cette même sélection semble avoir privilégié des caractéristiques des variétés orientales, telle que la remontance. De ce fait, le génome des Hybrides de Thé provient majoritairement de ces Roses, qui sont moins parfumées. Enfin, la complexité des voies de biosynthèse et l'hétérozygotie de différents gènes impliqués dans ces voies métaboliques expliquent le faible pourcentage de descendants parfumés lors des croisements entre Hybrides de Thé


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (216 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 149 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/178bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.