Effets à long terme d'un blocage précoce ou tardif du système rénine-angiotensine chez le rat génétiquement hypertendu de souche lyonnaise

par Gaëlle Naelten

Thèse de doctorat en Physiologie et pharmacologie

Sous la direction de Ming Lo.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Chez le rat génétiquement hypertendu de souche lyonnaise (LH), le blocage précoce et chronique du système rénine-angiotensine (SRA) dès l'âge de 3 semaines, au moyen d'un inhibiteur de l'enzyme de conversion (perindopril) ou d'un antagoniste des récepteurs AT1 à l'angiotensine II (losartan), prévient le développement de l'hypertension, de la protéinurie et des altérations fonctionnelles rénales. Nous avons démontré la persistance d'un effet antihypertenseur, d'une réduction de la protéinurie et d'une amélioration de la natriurèse de pression après arrêt du blocage précoce du SRA. A cet égard, le perindopril, le losartan et la combinaison de doses 4 fois plus faibles de chaque bloqueur sont aussi efficaces. Lors d'un blocage tardif du SRA à l'âge adulte, malgré une régression initiale de l'hypertension et de la protéinurie, la réduction persistante de la pression artérielle et de la protéinurie est plus faible que celle observée chez le rat traité de façon précoce

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (125 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 205 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/145bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.