Spectroscopie des transfermiums impairs en proton : la structure du noyau de 251 Md

par Audrey Chatillon

Thèse de doctorat en Physique nucléaire

Sous la direction de Michèle Meyer.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La structure des transfermiums impairs en proton est actuellement peu connue. Ces noyaux sont produits par réactions de fusion-évaporation avec une faible section efficace, de l'ordre de 1 µb. Leur identification a nécessité ici l'emploi de la méthode de Recoil-Tagging. Afin d'identifier les orbitales présentes dans cette région de masse, les isotopes de 255Lr, 251Md et 247Es ont été étudiés par spectroscopie retardée a l'Université de Jyväskylä et au GANIL, grâce au spectromètre LISE et au détecteur α et électron BEST couplé à 4 clovers empruntés à EXOGAM. De nouveaux états ont été observés et leur configuration proposée. Les propriétés collectives du 251Md ont également été étudiées par spectroscopie prompte γ en combinant le multidétecteur JUROGAM avec le séparateur RITU équipé à son plan focal du spectromètre GREAT. Pour la première fois une bande rotationelle a été observée dans un transfermium impair en proton. L'interprétation de cette structure est basée sur des calculs HFB


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (148 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 94 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/170bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.