Du concept biologique à la thérapeutique : approche antiangiogénique et immunologique dans deux modèles expérimentaux de tumeurs neurologiques

par Emmanuel Jouanneau

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Marie-Françoise Belin et de Jean-Yves Blay.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La néoangiogénèse et l'immunodépression sont deux voies interdépendantes concourrant à la croissance des gliomes. Nous avons étudié, dans un modèle sous-cutané de neuroblastome, l'efficacité d'un facteur antiangiogénique: l'Endostatine et dans un modèle de gliome malin orthotopique une approche vaccinale par cellules dendritiques chargées avec du lysat tumoral. L'endostatine n'a pas d'effet thérapeutique dans le modèle étudié. Deux injections de cellules dendritiques améliorent significativement la survie des animaux porteurs de gliome mais les récidives tumorales tardives sont nombreuses. La modification du protocole associant une injection de cellules dendritiques suivie de lysat tumoral seul augmente le pourcentage d'animaux guéris en majorant la réponse antitumorale T et en faisant apparaître une réponse anticorps spécifique. L'endostatine s'est avérée décevante. Les antiVEGF sont des candidats prometteurs. Le changement de la nature du rappel vaccinal a un effet majeur sur la survie des animaux. Une approche combinée associant facteurs antiangiogéniques et immunothérapie par cellules dendritiques est une voie de recherche potentielle


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (191 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 267 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/140bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.