Mécanismes de répression de la transcription par l'oncoprotéine FLI-1 dans les érythroleucémies

par Nathalie Cohet

Thèse de doctorat en Biologie cellulaire et moléculaire

Sous la direction de François Morlé.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Le proto-oncogène FLI-1 est impliqué de manière récurrente dans les érythroleucémies induites par le virus de Friend chez la souris. Sa surexpression constitutive, suite à l'insertion du provirus, participe au blocage de la différenciation érythrocytaire. Ayant montré que FLI-1 est capable de réprimer la transcription des gènes de globine β, l'objectif de ma thèse a été d'éclaircir son mode d'action dans ce contexte. Nos résultats ont d'abord révélé que l'activité répresseur de FLI-1 passait par des interactions protéine-protéine avec des facteurs activateurs de la différenciation érythrocytaire. Ainsi un antagonisme fonctionnel a été mis en évidence entre FLI-1 et le facteur EKLF. Puis, des études par immunoprécipitation de chromatine directement sur le locus des gènes de globine β ont montré que FLI-1 était recruté sur les séquences régulatrices de globine β et qu'il pouvait aussi interférer avec l'activité du facteur de transcription NF-E2 en empêchant son recrutement sur l'ADN


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (pagination multiple)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 448 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/198bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.