Expression du système de transport Nik spécifique du nickel chez Escherichia Coli

par Françoise Meier

Thèse de doctorat en Microbiologie moléculaire

Sous la direction de Marie-Andrée Mandrand.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Le locus nikABCDE codant le transporteur ABC spécifique du nickel est activé en anaérobiose par le régulateur global FNR et réprimé en présence d'un excès de nickel par le métallorégulateur NikR codé par le gène nikR situé en aval. Nous avons analysé l'organisation et la régulation du locus nik par des approches physiologique, génétique et moléculaire. En plus du contrôle par l'oxygène, l'opéron nikABCDER est soumis à la répression catabolique par le glucose sous contrôle du complexe CRP-AMPc. Les expériences de mutagenèse dirigée et retard sur gel montrent que FNR se fixe spécifiquement sur la région promoteur de nikA et que le complexe CRP-AMPc module l'expression de l'opéron nik en réprimant la transcription du gène nikR par fixation directe sur son promoteur. Afin d'approfondir le mode d'action de NikR, des mutants aléatoires du répresseur NikR affectés soit au niveau du domaine N-terminal de fixation à l'ADN, soit au niveau du domaine C-terminal liant le nickel ont été isolés et partiellement caractérisés


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (291 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 216 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/114bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.