Étude de l'activité électrophysiologique des noyaux gris centraux chez le rat non-anesthésié : approche expérimentale de la maladie de parkinson

par Nicolas Vautrelle

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Guy Chouvet.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les noyaux gris centraux sont impliqués dans le contrôle du mouvement et de nombreux aspects de la planification de l'action en amont de l'expression motrice. Pour ce faire, ils intègrent et coordonnent des processus régissant la préparation d'un comportement telles la motivtion, l'émotion et la cognition. Ils planifient ainsi la stratégie motrice pour finalement aboutir à l'exécution d'un comportement approprié. De ce fait, le dysfonctionnement des NGC est à l'origine de nombreux troubles du mouvement telle la maldie de Parkinson, à laquelle nous nous sommes particulèrement intéressés dans ce travail, mais aussi l'hémiballisme, la chorée de Huntington et les dystonies ou des troubles du comportement plus complexes tels les troublel involontaires convuslifs (TIC) dont fait partie le syndrome Gilles de la Tourette [. . . ]

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (213 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 190-213

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/242bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.