Nanotubes de carbone monoparois dans des conditions extrêmes de pression et de température

par Alexandre Merlen

Thèse de doctorat en Chimie minérale

Sous la direction de Alfonso San Miguel.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Des études de spectroscopie Raman et de spectroscopie d'absorption des rayons X ont été réalisées pour mieux comprendre l'évolution des propriétés des nanotubes de carbone sous pression et leur intérêt comme matériau précurseur pour la synthèse de nouvelles phases carbonées. La première partie porte sur l'étude par spectroscopie Raman des nanotubes de carbone monoparois en cellule à enclumes de diamant (Pmax : 40 GPa). Pour suivre l'évolution des propriétés de résonance sous pression, deux longueurs d'onde d'excitation (632. 8 et 514. 5 nm) ont été employées. Nous observons une perte de résonance progressive sous pression. L'effet du milieu transmetteur et de l'origine des tubes sont également discutés. La seconde partie est consacrée aux nanotubes de carbone dopés à l'iode (spectroscopie Raman et EXAFS). Des synthèses à haute presion et haute température confirment la possibilité d'utiliser les nanotubes de carbone doppés comme précurseur pour l'obtention de nouvelles phases carbonées


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (182 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 187 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/103bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.