Composantes de la distribution spatiale d'un prédateur : effets respectifs de l'habitat, des ressources alimentaires et des interactions comportementales : analyse de processus ponctuels non homogènes

par Thomas de Cornulier

Thèse de doctorat en Écologie animale

Sous la direction de Vincent Bretagnolle.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    La prise en compte de l'hétérogénéité de l'environnement dans l'étude des interactions spatiales dans des processus ponctuels fait souvent défaut, par manque de méthodes appropriées. Cette thèse analyse les principales composantes de la distribution spatiale d'un rapace semi colonial, le busard cendré (Circus pygargus), en déterminant comment les proies, l'habitat et les interactions sociales intra- et interspécifiques structurent la distribution des nids, à différentes échelles spatiales. En vue d'évaluer leur utilité en écologie animale, des méthodes récemment proposées pour l'analyse de processus de points non homogènes sont appliquées, afin de tester, modéliser et simuler les interactions spatiales entre individus en présence de contraintes environnementales. Les variations spatiales de la proie paraissent avoir peu d'impact dans le système étudié. La distribution des busards est principalement déterminée par des contraintes d'habitat, et par l'attraction envers les conspécifiques


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (112 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 338 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/84bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.