Variabilité intra-génomique des taux de substitutions chez les primates

par Julien Meunier

Thèse de doctorat en Génétique moléculaire

Sous la direction de Laurent Duret.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Le taux de substitution dans les génomes de mammifère présentent une variabilité importante, dont les causes demeurent relativement peu connues. La compréhension de cette variabilité est néanmoins fondamentale pour détecter les séquences d'ADN fonctionnelles sous pression de sélection, notamment celles impliquées dans de nombreuses maladies génétiques. Ce projet de thèse se propose d'approfondir les connaissances relatives à la variabilité des taux de substitution dans le génome des primates. L'exploitation des données publiques de séquençage a permi de révéler l'existence de deux mécanismes majeurs impliqués dans l'évolution des génomes de mammifères: l'évolution du contenu en GC par la recombinaison et la méthylation homologie-dépendante des séquences répétées, soulignant ainsi l'importance du lien entre mécanismes génomiques et évolution du génome


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (123 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 185 réf. bibliogr

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/51bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.