Modélisation de la relation entre la variabilité de l'habitat et la diversité fonctionnelle : application aux peuplements de macroinvertébrés des grands cours d'eau européens

par Pierre Bady

Thèse de doctorat en Écologie

Sous la direction de Sylvain Doledec.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Ce travail concerne l'organisation fonctionnelle des peuplements de macroinvertébrés benthiques et reposent sur la quantification par codage flou des traits biologiques pour intégrer la plasticité des caractéristiques biologiques des organismes. Tout d'abord, l'étude fonctionnelle des peuplements de macroinvertébrés est envisagée à travers différentes approches : (1) les méthodes en analyse multivariée (ACF floues, méthodes multitableaux) et (2) l'indice de diversité quadratique basée sur les traits biologiques. Dans une troisième prtie, les modèles polytomiques ont permis de modéliser les profils biologiques de 67 relevés de références répartis sur 8 grands cours d'eau européens. Enfin, il a été montré que plusieurs traits répondent aux modifications chimiques et physiques de l'habitat soulignant l'altération fonctionnelle des peuplements liée aux activités humaines. Ces résultats permettent de définir les principes de la construction d'un outil de bio-évaluation basé sur les traits biologiques

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (173 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 253 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/85bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.