Les coefficients d'absorption de l'ozone dans la région visible et proche infrarouge : application à la physique atmosphérique

par Ziad El Helou

Thèse de doctorat en Physique

Sous la direction de Ghassan Wannous.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    L’investigation de l’absorption de l’ozone à des températures couvrantes les gradients atmosphériques a été un défi pendant longtemps et jusqu’à présent les mesures sont peu conclusives à cause de l’importante mesure d’erreur. Les bandes d’absorption de Chappuis (15000-25000 cm-1) sont souvent utilisées pour détecter l’ozone lui-même dans l’atmosphère mais des stratégies pour la détection optiques des aérosols et des espèces gazeuses exposant des transitions usuelles dans la région visible vers l’infrarouge, comme le NO2 pour 22220 [supe��rieur] v [supérieur] 25000 cm-1, NO3 à 15823 cm-1, O2 proche de 13123 cm-1 et H2O pour 10526 [supérieur] v [supérieur] 10753 cm-1, exigent la connaissance du spectre d’absorption de l’ozone, qui devient plus faible mais plus structuré comme la fréquence diminue après 15500 cm-1. Les résultats publiés sont consistants avec une section efficace de 470-520 x 10-23. Cm2. Molécule-1 proche de 16610 cm-1 (602 m) à 300 K, mais il y a des anomalies systématiques, qui sont des sujets d’inquiétude. Les investigations à plus basses températures ont été bien plus peu concluantes. On a enregistré et étudié les spectres expérimentaux pour les bandes de Chappuis en descendant plus en température jusqu’à 135 K comme on a étudier en plus les bandes de Wulf qui se situent entre 9000 et 13000 cm-1, ces bandes qui ne sont pas étudiées en dessous de 10500 cm-1 et uniquement à température ambiante à cause de leur faible pouvoir d’absorption dans le domaine proche infrarouge. En utilisant une cellule basse température multi passages combinée à un Spectromètre à Transformée de Fourier (BOMEM DA3), on a été capable de mesurer les plus faibles sections efficaces d’absorption de l’ozone de la température ambiante jusqu’à 77 K dont la région qui couvre les conditions atmosphériques réelles

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (254 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 114 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/24bis

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 05 LYO1 0024
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.