Étude de la résistance aux analogues de nucléosides cytotoxiques

par Lars Petter Jordheim

Thèse de doctorat en Cancérologie

Sous la direction de Charles Dumontet.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    Les analogues de nucléosides sont largement utilisés dans le traitement d'hémopathies malignes et certaines tumeurs solides. Des résistances primaires et acquises sont responsables d'une diminution d'activité cytotoxique de ces molécules. Notre équipe travaille depuis plusieurs années sur l'identification et l'étude des mécanismes responsables de ces résistances ainsi que sur le développement d'approches permettant de regagner une activité cytotoxique sur des cellules résistantes. Au cours de ce travail de thèse nous avons : (1) identifié un substrat de la 5'-nucléotidase cN-II parmi les analogues de nucléosides utilisés en clinique, et étudié la réaction enzymatique correspondante ; (2) développé et caractérisé plusieurs modèles cellulaires humains et murins résistants à la gemcitabine ; (3) étudié l'activité cytotoxique d'analogues de pronucléotides sur des modèles résistants par déficit en désoxycytidine kinase. Les résultats obtenus ont permis d'améliorer les connaissances de la résistance aux analogues de nucléosides cytotoxiques, et constituent la première étape de l'identification et le développement de molécules susceptibles de permettre le traitement de cellules résistantes aux analogues de nucléosides

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (344 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 856 Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/18bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.