Élaboration d'un matériau hybride à base de silice et de polyoxyéthylène : support de synthèse d'oligonucléotides utilisable dans le systèm du diagnostic

par Élodie Pacard

Thèse de doctorat en Chimie des matériaux

Sous la direction de Carole Chaix.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Résumé

    Dans le domaine du diagnostic médical, la détection et la quantification d’ADN dans les milieux biologiques complexes font l’objet de nombreux sujets de recherche. Les tests reposent sur la reconnaissance de la cible ADN au moyen d’une sonde nucléique immobilisée sur un support solide. Ces tests souffrent d’un manque de sensibilité dû en partie à la trop faible surface spécifique des supports utilisés, et à la difficulté de fonctionnaliser ces surfaces par les sondes de capture qui permettent l’immobilisation de l’ADN cible par réaction d’hybridation. Afin d’améliorer cette phase de capture du test, nous avons proposé d’élaborer un support de très grande surface spécifique, et d’augmenter ainsi le nombre de sondes greffées. La stratégie mise en place a été l’élaboration d’un support unique de grande surface spécifique utilisé à la fois pour la synthèse oligonucléotidique et pour le développement des tests diagnostiques. Pour répondre à cet objectif, nous avons élaboré un matériau formé d’agrégats de taille contrôlée, constitué de nanoparticules de silice colloïdale aminée reliées entre elles par des polymères de type polyoxyéthylène. Le processus d’agrégation des colloïdes a été effectué de manière contrôlée, en utilisant des polyoxyéthylènes fonctionnalisés à chaque extrémité par des groupements isocyanates pour établir des ponts covalents entre les colloïdes. Le matériau ainsi élaboré a été utilisé comme support de synthèse automatisée d’oligonucléotide. L’évaluation des conjugués (agrégat- oligonucléotide) lors de test d’hybridation ADN sur biopuces a été effectuée. Une sensibilité de 6 pM en ADN cible a été obtenue sur le modèle de test étudié, par détection en chimiluminescence de la réaction enzymatique révélant l’hybridation

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (197 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 149 réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/30bis
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.