Vers un cambrien inférieur du Sud-Ouest de la Chine : morphologie, systématique, modes de vie et signification évolutive

par DiYing Huang

Thèse de doctorat en Paléontologie

Sous la direction de Jean Vannier et de Junyuan Chen.

Soutenue en 2005

à Lyon 1 .


  • Pas de résumé disponible.


  • Résumé

    La systématique, la morphologie fonctionnelle, l'ontogenèse et l'écologie de la faune de vers du Lagerstätte des Schistes de Maotianshan (Cambrien inférieur, env. 520 MA) du sud-ouest de la Chine sont étudiées. Trois phylums sont reconnus dans ce biotope à conservation exceptionnelle : les Priapulida, les Sipuncula et les Annelida. Les priapulidés sont de loin les vers les plus diversifiés et les plus abondants des communautés endobenthiques. Treize espèces de priapulidés sont décrites, révisées et placées dans 6 groupes différents (palaeoscolécidés, selkirkiidés, corynétidés, anningidés, tylotitidés et priapulidés). Ils représentent 6 plans d'organisation différents, indiquant une disparité anatomique remarquable des Priapulida à un stade précoce de leur évolution. Trichophycus pedum, une trace fossile utilisée par les géologues pour définir la limite Précambrien-Cambrien (env. 543 MA) est interprétée ici comme une trace de locomotion produite par des vers priapulidés (données à partir d'études expérimentales sur les priapulidés vivants). Ainsi, les fossiles et l'ichnologie soutiennent l'idée d'une origine précambrienne des Priapulida. Des similarités frappantes avec des familles de vers actuels sont établies (par ex: avec les Goldfingiidae (Sipuncula) et les priapulidés (Priapulida)); elles indiquent des périodes de stases évolutives sur environ 520 MA. L'étude de systèmes digestifs et d'appareils liés à la nutrition (ex: dents pharyngiennes, introvert) remarquablement conservés, indique que la plupart des priapulidés du Cambrien inférieur étaient prédateurs, les sipunculiens étant détritivores sélectifs ou non. La plupart des vers des Schistes de Maotianshan étaient fouisseurs avec toutefois des stratégies variées. Parmi eux, les palaeoscolécidés vivaient dans des terriers consolidés en forme de tubes et rampaient occasionnellement sur le fond. La faune de vers des Schistes de Maotianshan soutient fortement l'idée que les organismes du Cambrien inférieur étaient complexes à la fois en terme d'anatomie et de comportement et que leur spectre écologique (niches) était large et diversifié.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (VIII-247 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 235 Réf. bibliogr.

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T50/210/2005/14bis
  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Département des sciences de la terre. Bibliothèque.
  • PEB soumis à condition
  • Cote : AUT - HUA 2005
  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque de paléontologie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : PALE THESE HUANG

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Sciences de la Terre Recherche - cartothèque - CADIST.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 05 LYO1 0014
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.