Etude de l'effet de différents effecteurs (diosgénine, léflunomide) sur la synthèse de cytokines et l'expression de COX-2 dans les synoviocytes humains de type B de polyarthrite rhumatoïde. Identification des voies de transduction du signal

par Pascale Vergne-Salle

Thèse de doctorat en Pharmacie. Biochimie et biologie cellulaire

Sous la direction de Jean-Louis Beneytout.

Soutenue en 2005

à Limoges , en partenariat avec Université de Limoges. Faculté de médecine et de pharmacie (autre partenaire) .


  • Résumé

    Bien que les mécanismes exacts conduisant à l'inflammation et à la destruction ostéo-articulaire dans la polyarthrite rhumatoïde (PR) ne soient pas connus, cette maladie auto-immune se caractérise par l'activation de multiples cellules immunitaires aboutissant à la synthèse de cytokines pro-inflammatoires et de différents effecteurs de la destruction ostéo-articulaire comme les métalloprotéases et la prostaglandine E2 (PGE2). D'autre part, l'hyperplasie synoviale agressive est probablement liée à un défaut d'apoptose des cellules synoviales. Notre travail a été réalisé dans un modèle de culture de synoviocytes fibroblastiques humains de PR. La première partie du travail est consacrée à l'étude de l'apoptose et de l'expression de la cyclooxygénase-2 (COX-2) dans les cellules synoviales traitées par la diosgénine, un stéroïde végétal. La deuxième partie concerne les mécanismes d'action du léflunomide, utilisé dans le traitement de la PR et notamment ses effets sur les cytokines pro- et anti-inflammatoires. Nos résultats montrent pour la première fois que la diosgénine entraîne une inhibition de la croissance, une apoptose des cellules synoviales, associées à une induction de l'expression de COX-2. Le processus apoptotique déclenché par la diosgénine entraîne une chute du potentiel membranaire mitochondrial, l'activation de la caspase-3 et une fragmentation de l'ADN. Les effets pro-apoptotiques de la diosgénine sont associés à une surexpression de COX-2 corrélée à une augmentation de la production de PGE2 endogène. L'A77 1726, métabolite actif du léflunomide, est responsable à forte dose (100 µM) d'une augmentation de la sécrétion d'interleukine (IL)-10, d'une diminution de la production d'IL-11 et n'a pas d'effet sur celles du récepteur soluble du tumor necrosis factor-α (sTNFRI) et de l'IL-8. Nos résultats confirment que l'A77 1726 est responsable d'une diminution de la production d'IL-6 et de PGE2 et d'une augmentation de l'antagoniste du récepteur de l'IL-1 (IL-1Ra). Les effets de l'A77 1726 semblent associés à une activation de la mitogen-activated protein kinase (MAPK) p38. Enfin, l'A77 1726 est un puissant inhibiteur de l'activation du nuclear factor-κB (NF-κB) induite par l'IL-1β

  • Titre traduit

    The effect of different products (diosgenin, leflunomide) on cytokine secretion, cyclooxygenase-2 expression in cultured human rheumatoid arthritis type B synovial cells. Identification of signal transduction pathways


  • Résumé

    Although the exact physiopathology of rheumatoid arthritis (RA) is unknown, this chronic inflammatory joint disease is characterized by the activation of multiple immune cells, production of pro-inflammatory cytokines and synthesis of different destructive factors such as metalloproteases and prostaglandin E2 (PGE2). In addition, alterations in the apoptosis of synovial cells is probably responsible for synovial hyperplasia. We studied the effects of diosgenin, a plant steroid, and the effects of leflunomide, a disease-modifying antirheumatic drug in a model of cultured human RA fibroblast synovial cells (RA FLS). First, diosgenin inhibits RA FLS growth with apoptosis induction associated with cyclooxygenase-2 (COX-2) upregulation. We observed a loss of mitochondrial membrane potential, caspase-3 activation and DNA fragmentation after diosgenin treatment. These results suggest that the proapoptotic effect of diosgenin is associated with COX-2 overexpression correlated with overproduction of endogenous PGE2. In the second part of the study, we showed that hight dose of A77 1726 (100 µM), the active metabolite of leflunomide, increased interleukin(IL)-10 secretion, decreased IL-11 release and had no effect on tumor necrosis factor-α soluble receptor I (sTNFRI) and IL-8 secretion in IL-1β-stimulated RA FLS. Furthermore, our results confirmed that A77 1726 decreases IL-6 and PGE2 synthesis while it increases IL-1 receptor antagonist (IL-1Ra) secretion. The effect of A77 1726 on IL-10 and IL-11 secretion seemed to be associated with the status of p38 mitogen-activated protein kinase (MAPK) activation. Furthermore, A77 1726 was a potent inhibitor of nuclear factor-κB (NF-κB) activation induced by IL-1β in human RA FLS

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (181-[26] f)
  • Notes : Reproduction de la thèse autorisée
  • Annexes : Bibliogr. f. 148-172

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Limoges (Section Santé). Service Commun de la Documentation.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : P2005330B
  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 6627
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.