Typologie ethnométhodologique des nouveaux mouvements religieux et des groupes sectaires dans le Nord et le Pas-de-Calais durant le dernier quart du XXe siècle

par Zineb Abdelhamid

Thèse de doctorat en Histoire et sociologie des religions

Sous la direction de Najib Mansour Zakka.

Soutenue en 2005

à Lille 3 .


  • Résumé

    Une secte dans son acceptation contemporaine, est une structure qui sous couvert d'une proposition attractive de croissance personnelle, d'évolution spirituelle, ou de transformation de la société, porte atteinte aux libertés et droits de l'être humain, en faisant usage de manipulations mentales qui asservissent progressivement l'individu, afin de le soumettre au modèle défini par le ou les dirigeants du groupe auquel il se réfère. La secte ou de façon plus policée le NMR - Nouveau Mouvement Religieux - se définit également par des comportements qui mettent en péril l'équilibre social. Dans la pratique, faute d'éléments d'appréciation fiables ou de travaux de recherche spécifiquement dédiés à ce sujet, il existe une grande ambiguïté tant au recensement qu'à la cataloguisation géographique et/ou qualificative de ces structures et des groupes s'y rattachant ainsi qu'à fortiori l'estimation du nombre de leurs adeptes. Outre un goût pour la discrétion et le secret de la quasi totalité des membres et dirigeants de ce type de mouvements, plusieurs obstacles se dressent pour mesurer quantitativement ce phénomène : une grande mobilité, de nouvelles structures se créant tous les jours tandis que d'autres disparaissent ou se reconstituent sous de nouvelles appellations. A cela, il faut ajouter la difficulté à repérer le moment où un groupe non sectaire peut dériver et devenir une secte. Une autre difficulté est de dénombrer les diverses succursales ou associations gravitant autour d'une secte et le nombre de membres, d'adeptes ou de fidèles appartenant à ces structures alors que ces groupes "ne sont pas toujours en mesure de quantifier eux-mêmes avec précision le nombre de leurs adhérents", comme le relève le rapport parlemantaire Guest/Guyard. D'où ce travail, à l'échelle régionale, de recensement et d'identification de tous les mouvements de type sectaire ayant eu une activité durant la période comprise entre les années 1975 et 2000 dans le Nord-Pas-de-Calais. La typologie élaborée a, avant tout, été conçue dans un but historique afin de permettre de futurs travaux de recherche, nombre de mouvements cités n'ayant eu qu'une existence fort brève. La part sociologique, axée sur l'identification des acteurs et la localisation des implantations, permet de recadrer l'action de ces groupes dans leur contexte culturo-cultuel et/ou socio-économique. Les éléments fournis en annexe permettent, en outre, de juger du degré de dangerosité, de l'impact financier, du panel de recrutement ou de la réalité de leur existence en fonction du nombre d'adeptes recensés

  • Titre traduit

    Ethnomethodologic typology of the new religious movements and the sectarian groups in the North and Pas-de-Calais during the last XXeth century's quarter


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol.(882 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliographie f. 409-448. Index

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2005-42-1
  • Bibliothèque : Université Charles de Gaulle. Service commun de la documentation.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 50.377-2005-42-2
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.